Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 26 mars 2010

Le SNE dans ses Assises numériques

Avant de partir pour le Salon du Livre,  j'ai livré ma présentation qui me servira de support à la table ronde du mercredi 31 mars 2010.

 

Conforme à mon idée de base, elle  devrait pouvoir ouvrir un débat sur la place des bibliothèques dans la diffusion du livre numérique.

Le terme "Assises" reste un peu ambigu. Les éditeurs sont-ils assis sur le livre numérique ou bien  peut-on dire que l'assise numérique du livre est suffisamment solide et ouverte pour envisager de réels développements ?

La suite semaine prochaine ...

subito_lavomatic.jpg
edit : ce billet de Clément Laberge sur les modèles économiques à venir. Eclairant

dimanche, 21 mars 2010

ebook actu semaine du 15 mars 2010

Benchmark marque

benchmatkebook.jpg

 

Nombreux commentaires sur l'étude de Benchmark Group : on y reviendra.

Dans Télérama il y  a ...

- Olivier Ertzscheid, le plus légitime à parler de tablettes dans les bibliothèques: il a monté le protocole d'expérimentation qui s'est déroulé simultanénment à la B.U. de Nantes et à la médiathèque Benjamin-Rabier de La Ropche-sur-Yon. En s'appuyant sur l'analyse de cette expérience, il  dégage les deux ou trois idées force. Mais tout le monde n'est pas d'accord avec la vision "technologique" de la bibliothèque.

- un petit (mais petit) guide pratique de l'offre qui mériterait d'être complété par bien d'autres...

L'expo de la BPI

A voir, galerie Rambuteau (1er étage) pour comprendre et la complexité de l'offre et l'ergonomie des tablettes : les manipulations sont intéressantes, depuis l'iPhone jusqu'à la Kindle.

Tablettes contre...quoi ?

Génération tactile avance une analyse assez intéressante : celle de l'affrontement de plusieurs supports de lecture et de plusieurs systèmes d'exploitation : tactile, encre, OS Courier par exemple. Au détriment des ordinateurs.

Avec Stéphane Michalon

Entretien détaillé sur le livre numérique son circuit, sa distribuition, son avenir ...

Et pendant ce temps-là...

jeudi, 18 mars 2010

Ces Androïd de smartphones

On commence à voir un peu plus clair dans les stratégies de smartphones, parlant ici des deux principales places d'applications (Apple et Andoïd). Leurs qualités et défauts s'attirent et se repoussent dans une étonnante danse d'appariement...

HTC_Legend.jpg

Mais quand même. l'avantage d'Apple est d'avoir conçu UN smartphone dont la vitesse de propagation est étonnante. le marketing aussi (on y viendra un jour). Ses défauts sont soigneusement cachés par ses afficionados, mais ils sont réels : pas de Flash, monotâche, par exemple.

De l'autre côté, un peu de pagaille, car les opérateurs historiques ne se précipitent pas sur les Androïd ( et surtout les haut de gamme). Résultat : il faut aller les chercher via des opérateurs virtuels en jonglant avec forfaits et tarifs. Et encore, peu de nouveautés ! Le HTC Legend, par exemple, n'est disponible  que chez SFR et seulement pour un nouvel abonnement ; il est donc innacessible aux anciens abonnés (opérateur ami, si tu m'entends, demande à ta direction des innovations de m'appeler pour me faire un proposition honnête)

Autre difficulté ; la mise à niveau de l'OS  Androïd dont on dit qu'il ne serait pas supporté par tous les smartphones  : il s'agit de passer de la version 1.5 ou 1.6 à la version 2.1. Malgré des déclarations apaisantes, outre Atlantique il semble que la négo soit en fait un peu raide. Il faut alors ruser un peu (mais pourquoi pas).

On verra ce que l'iPhone 4 apportera comme améliorations (à tous les coups il n'y aura pas ici, de mise à jour sur les iPhone 3).

Le marché est donc assez déséquilibré et sans promouvoir l'un ou l'autre des OS, il semblait intéressant de les voir s'affronter sur le terrain des applications, à condition que les forces soient équilibrées. Et par ricochet, d'ouvrir des appli natives stables sur du moyen terme.

Est-ce une raison pour changer d'opérateur ? Je le pense vraiment, tant cet usage va devenir très répandu et prendra le pas sur le téléphone et son forfait simple. On se tournera alors vers les opérateurs les plus ouverts, au catalogue de smartphones le plus complet, en guettant les appli interdites aujour'hui telles que la voix et les connexions à son ordinateur.

Patience

09:58 Publié dans Bib Mob | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : smartphone, htc, sfr, iphone | |  Facebook | | |

mercredi, 17 mars 2010

Quand Bibliosurf a trois ans


Bibliosurf a 3 ans
envoyé par Bibliosurf. - Films courts et animations.

Bernard,

Ta vidéo n'est pas un chef d'oeuvre,

Tu as quand même - de temps en temps - assez mauvais caractère, je dirais, irascible même, quand on aborde certains sujets

MAIS

Tu fais quelque chose de précieux : innover

Tu crées un service comme on les aime : bien fait, de qualité.

Respect.

 

Et bon anniversaire

 


22:57 Publié dans LIRE, livre(s) numérique(s), WEBIEN | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : biobliosurf | |  Facebook | | |

lundi, 15 mars 2010

Le SNE et moi

Invité à prendre la parole  le 31 mars aux assises numériques du SNE (pendant le Salon du livre), je rumine ce que je vais dire ( et ne pas dire). Et peut-être me contenter de ce billet qui après parution, me vaudra de ne plus être invité.

Je voudrais exprimer 1 350  idées simples :

01. quand on lit, quand on aime lire, on est curieux de tous ses supports et on attend des libraires que les livres soient mis aux nouveaux formats, très naturellement.

42.  quand on travaille pour une bibliothèque, on souhaite avoir un Service d'Accès au Livre Numérique ( un SALINUM) pour proposer à tous les abonnés de lire les livres numériques acquis par la bibliothèque, sans avoir un manuel juridique sous la main.

113.  quand on s'occupe des acquisitions dans une bibliothèque, on aimerait disposer d'un accès au livre numérique sous forme d'une sorte de licence négociée avec son libraire, pour compléter/suppléer/ supplémenter l'existant (matériel). ce qui respecte les droits et offre un vrai service.

679. quand on parle avec des usagers de bibliothèques, (enfin, s'ils ne sont pas sur leurs smartphones ou leur netbooks), on n'aime pas trop leurs remarques sur notre léger retard en matière de dispositif numérique. Surtout quand par ailleurs, on sait un peu être présents sur les réseaux sociaux.

1107.  on s'en sortira ensemble ou pas du tout  : auteurs, éditeurs, diffuseurs, distributeurs, libraires, bibliothécaires (et pas forcément bibliothèques) ont partie liée parce que dans une chaine économique et  médiatrice du livre. Si chacun en est persuadé, c'est mieux.

1283.  ce serait bien de parler ensemble de droit de prêt du livre numérique, mais aussi et surtout de livres numériques augmentés, de services croisés, de projets communs.

1350. Nous sommes le 1er avril 2010. A la suite des Assises Numériques du SNE, trois décisions importantes ont été prises :

- le taux de TVA du livre numérique est abaissé à 5,5 % pour les bibliothèques publiques, par décision des éditeurs et des  libraires.

- Les éditeurs ont demandé à leurs diffuseurs et distributeurs de mettre en place une licence d'accès aux livres numériques sur la base d'un contrat que les libraires feront fonctionner dans le cadre des acquisitions de bibliothèques ( durée, nombre d'accès, tatouage des oeuvres...)

- quand droit de prêt numérique il y aura , le reversement sera effectué en partie dans un fonds destiné à  numériser les oeuvres orphelines qui seront remises gratuitement aux bibliothèques ( accès abonnés et sur place).

1er avril ? vous avez des doutes sur cette date ? Pourquoi ?