Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 28 février 2010

ebook actu semaine du 22 février 2010

Les mots pour le dire

Voilà un blogueur qui ne l'envoie pas dire : "Nous sommes donc dans une « situation française » caractérisée, concentrée, à l’état pur : appel hypocrite à l’exception culturelle, mélange frileux de corporatisme et d’étatisme, mépris affiché du client final, entente cordiale dans salons feutrés, retard de principe sur le train en marche – on est les plus forts et les plus malins, vous savez, le cosmos entier nous envie notre modèle, d’ailleurs nous allons sauver le soldat Gutenberg". Pas mieux.

gutenberg_logo.jpg

D-R-M  R-M

Gorges chaudes autour du SAV ( service après vente) que provque l'installation des DRM. ce qui rappellle ces automobiles qui démarraient avec un code qu'on avait intérêt à ne pas perdre ; finalement, tout est dans la clé, heu la connexion.

Effets collatéraux de l'iPad

"Couvrez ce sein que je ne saurais voir" : pas mieux pour l'iPhone qui s'est vu amputer de 5 000 appplications jugées trop suggestives du côté des poumons féminins. Je suggère de mettre dans les apps des nippies virtuelles, un peu comme celles-ci.

Quand les libraires s'en mêlent

C'est bien rare que la presse un peu spécialisée pense à ausculter les libraires dans l'affaire des livres numérique. C'est donc chose faite avec cet article qui tente de resituer les librairies dans un projet économique. Voilà un point commun avec les bibliothèques : quelle médiation possible sur le numérique ?

vendredi, 26 février 2010

Bibliothèques : du portail à la plateforme ?

Affaire sémantique peut-être mais pas seulement.

Les questionnements sur les portails de bibliothèques datent de la période 2004-2007. Ils correspondaient à une volonté d'améliorer qualitativement et quntitativement l'offre en ligne : de services, de contenus.

Les réflexions du jour prennent deux directions :

- tout dans les "nuages" tout est là-bas; le principe de territorialité en prend un sacré coup

- rien dans les poches, sauf un smartphone ; mobilité extrême.

Ces deux directions ( sans doute et sûrement convergentes) changent la nature de l'exercice. Ce qui était conçu comme un ensemble de services ( à l'usager, à l'abonné, aux publics spécifiques, etc...) pourrait devenir une plate-forme d'applications où redevient premier le "besoin" de l'usager/abonné =

- un Opac mobile vous rendrait service,  ? et hop !

- bienvenue dans la "Bib apps" et faites vos choix : gestion de compte, derniers doc numériques, nouveautés, et, non, pas les sélections biblio, oui  oui les choix jeunesse, et plutôt les conférences après 18 heures

- "et au fait vous me conseillerez quoi comme encyclo en ligne?"

A suivre...

Ecosse - Plateforme Offshore.jpg

 

08:10 Publié dans Bib en prospective, Bib Mob | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nuages, smartphone, mobile, toulouse, plateforme, sigb, opac mobile | |  Facebook | | |

mardi, 23 février 2010

Réseaux Internet et lien social

Le dernier numéro de la revue Empan ( n° 76) est consacré à ce sujet : réseaux Internet et lien social. Les éditions ERES publient les travaux de l'ARSEAA (association régionale pour la sauvegarde de l'enfant, de l'adolescent et de l'adulte).

Initiative assez rare pour être soulignée, tant manquent des travaux un peu pertinents sur le sujet. Ici, à travers les publics connus de l'association, se dessine finalement un paysage assez différent des représentations habituelles et qui interroge sur les facettes si diverses des réseaux. La qualité des participations est indéniable (on a beaucoup aimé " du réseau social au réseau sexuel" pour son 2° degré) et vient croiser d'autres analyses sans doute plus techno... On y aborde également la question des pratiques des travailleurs sociaux (dans leur sphère professionnelle).

La double thématique "invisibilité"/"anonymat" est particulièrement présente tout au long du dossier : on ferait bien d'y penser plus souvent quand il s'agit d'aborder Internet avec les générations Y dans les bibliothèques : on y prendrait très certainement quelques bonnes leçons...Et pourquoi ne pas inviter Empan à en discuter avec le  bibliothécaires ?

Cette revue est disponible sur Cairn, auquel accède tout professionnel des bibliothèques...

00:32 Publié dans BIB, Bib /En quête, LIRE | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : empan, lien social | |  Facebook | | |

jeudi, 18 février 2010

une carte des innovations numériques ?

Les résultats de l'appel à "services culturels innovants" lancé par le Ministère de la Culture donnent une petite image gépgraphique de l'innovation en France . Innovation ou plutôt créativité si l'on accepte cette différence jésuitique ( mais pas que) entre adapter les outils existants à des nouveaux usages et proposer des services vraiment nouveaux. 62 projets retenus dont  5 bibliothèques, auxquelles il faut en ajouter  5 qui seront directement concernées en tant que partenaires directs.

logo-MRT.jpg

Mais cette liste ne constitue-t-elle pas d'abord une formidable vision des contours de l'innovation aujourd'hui ? Une très forte présence de musées et de centres d'archives - rejoints par les bibliothèques - dit que les établissements publics constituent un terreau d'innovation sans doute plus fondamental qu'on ne le croie. A la limite parfois de la recherche-action, ces structures retroussent leus manches numériques pour s'adapter aux attentes de leurs usagers et visiteurs. La dimension territoriale est aussi très frappante : plusieurs projets dans une même ville ( Toulouse,  Rennes), dans une même région (Bretagne, Midi-Pyrénées, Rhônes-Alpes). Troisième entrée, les thématiques retenues : les smartphones concernent seulement 5 projets par exemple.

Du coup, vivement qu'un chercheur s'intéresse au suivi des projets, les analyse et les commente dans le cadre de cet univers numérique et qu'il nous restitue une carte des innovations.

Et peut-être même que le Ministère de la Culture aurait gardé en poche une petite enveloppe budgétaire pour financer ces travaux, qui pourraient faire l'objet d'une présentation commune à la fin de 2010 ? A tout le moins, un blog, un site ou un outil de réseau social permettrait d'ores et déjà de nous parler autour de cette thématique commune.

Chiche, monsieur le Ministre ?

 

 

samedi, 13 février 2010

ebook actu semaine du 8 février 2010

A lire

Signalé par Aldus et actudesebooks, un bon dossier  concocté par Radio France fait le tour de la question.

Pour un panorama mensuel, Educnet fait sa veille sur le livre numérique.

Tiers-Livre fait dans le capillotracté mais avec raison : et la question va-t-elle rester sans réponse ? En écho, via Aldus, l'avenir de Numilog repose bien sur la question des éditeurs/libraires.

Mazette, pas cher

Un Opus à moins de 200 € ? c'est possible avec l'offre de Pixmania

Et à Issy, comment vont les tablettes ?

Au hasard parmi les nombreux articles de presse, cette vidéo qui et que ... Moralité : Issy a fait plus pour les tablettes que toute l'interprofession réunie. Une sorte d'Apple, quoi...

Tiens revoilà les libraires. Deux hubs pour le prix d'un

Inquiétude du côté libraires quand arrivent les livres numériques. Bien d'accord pour les voir acteurs à part entière dans le processus du livre numérique (s'ailleurs les "aides" proposées par epagine sur leurs sites mériteraient un effort pédagogique). L'article du Monde s'évertue à le démontrer. Et nous voilà avec deux plateformes, l'une pour les éditeurs l'autre pour les libraires. Jjamais deux sans trois : pensez aux bibliothèques !

Alors c'est Nicolas ou  Yann qui est gratuit ?

2degres_de_trop.jpg

Belle initiative d'epagine que de proposer Un léger passage à vide de Nicolas Rey en téléchargement gratuit le jeudi 11 février : patatras, c'est 2 degrés de trop de Yann Arthus-Bertrand qui est proposé. Pas grave, sinon que Yann sur la tablette  (42 Mo quand même), c'est plus dur en noir&blanc...

Mais dès le lendemain, le passage à vide n'est plus vide. Chic, deux pour le prix d'un.

La Saint-Valentin des ebooks à la BnF

La BnF vient d'acquérir 15 000 ebooks auprès de Elsevier et Springer. Les lecteurs de la bibliothèque de recherche munis de leur carte annuelle pourront les télécharger à distance. Question droits : un prêt ou un téléchargement ? quelle durée ? Copie possible (partielle, totale) ? impression? droit de citation ? Lecture beaucoup moins sexy que celles-là mais chut c'est il-lé-gal de faire ça...

Proust, alors

madeleine.jpg

Voilà un lecteur blogueur qui commence son billet ainsi : " Vous connaissez, vous, des gens qui sortent leur liseuse dans le métro pour feuilleter du Proust sur leur écran tactile ? Moi pas". Moi si, mais pas forcément Proust. Il suffit d'avoir un métro sous la main.