Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 28 février 2009

(Sa)création et Internet en 2009

Les bibliothèques sont quelque peu concernées par cette loi en préparation :
- parce qu'elles tentent d'améliorer les conditions d'application de l'exception pour conservation ( sur la consultation notamment) et cen'est pas gagné,
- par la proposition d'un portail dit "blanc" qui limiterait les accès Internet à une liste de sites.(on y reviendra)

Ceci au nom de la lutte contre le piratage

Grâces soient rendues à l'Iabd qui travaille d'arrache-pied à convaincre les élus de la Nation.

Et pour concrétiser le grignotage des droits de l'internaute voici une représentation qui en dit plus qu'un long discours

timeline_Hadopi.jpg

23:58 Publié dans DADVSI | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hadopi, création et internet, dadvsi, bibliothèques | |  Facebook | | |

mercredi, 25 février 2009

digital natives en 2009

relax.jpg
La dernière étude de la DEPS (département des études, prospective et des statistiques du ministère de la culture) porte sur les pratiques culturelles chez les jeunes. C'est un sujet qui revient périodiquement et qui parle assez souvent du rapport à la lecture.
Cette étude-ci présente cet avantage de décrire quelques aspects nouveaux (ou pas) des phénomènes de lecture chez les ados. Les chiffres sont issus d'enquêtes couvrant une période finalement assez large (2002-2008), ce qui introduit une double problématique : colle-t-on à la réalité de 2009 ? Et que sont devenus les digital native de 2002 ( en terme d'usages) ?
On n'apprendra pas grand'chose sur le phénomène lui-même largement décrit (et de manière très pertinente) par Hubert Guillaud dans cet article intitulé les "prénumériques".
Mais on y dit que :
- les "formes de la lecture se modifient" : magazines et presse se substituent au livres
- l'on a bien du mal à prendre en compte l'ampleur croissante des lectures sur écran. Dont acte.
- les filles sont plus impliquées dans les pratiques culturelles (fréquentation des bibliothèques)
- l'exemple des musées est à méditer : fréquentés par l'école, ils sont ensuite écartés par ces générations
- l'insertion de la littérature jeunesse dans les programmes scolaires n'a pas eu les effets escomptés
- les médiathèques connaissent un succès réel parce qu'elles ont su mettre en place des médiations identifiées comme différentes des médiations scolaires
- les valeurs culturelles des parents et des enfants se sont rapprochées notamment autour de la fréquentation des équipements culturels.


Cécile Touitou avait dévoilé en juin 2008 les prémisses de l'enquête sur la place de la bibliothèque municipale dans les représentations et les pratiques des jeunes de 11 à 14 ans : on a hâte d'en savoir plus pour confirmer ou infirmer ces perspectives.

22:39 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

vendredi, 20 février 2009

ebook-actu semaine du 16 février 2009

Educatif : Parents, méfiez-vous d'Internet !

parents_mefiez_vous_dInternet.jpg

Brochure publiée par l'Unesco pour et téléchargeable fort honnêtement sur une tablette, "La parentalité à l’ère du numérique" donne en pages un aperçu de quelques écuiels à éviter.
Dans le même genre, repéré sur le blog des bibliothèques de Marennes-Oléron, un Lucky Luke ( <em>L'arnaque) qui dénonce les attrape-gogo de manière très ludique, et néanmoins sérieuse.

Le volet "éducatif " des ebooks va s'enrichir peu à peu.

Dem@in le livre : c'est 4 et 5 mars à Paris
Présentée comme assez technique, la manifestation dem@in le livre réunit des exposants rompus aux procédures numériques (dont des imprimeurs) et des conférenciers issus de ce même milieu. La première table ronde ("Le développement d’une offre numérique: Enjeux stratégiques et conditions techniques") réunit François Nawrocki, Centre national du livre et François Gèze, la Découverte.

Se passer de la Kindle 2
Dans les collectivités et établissements publics, on change pas de tablette tous les matins. Ebouquin affirme qu'ils sont les sauveurs de la Sony.
n'exagérons pas :-)
Le choix des Sony est dû à l'accès au format epub ; c'est bien la seule raison. Le grossissement comme la gestion de la bibliothèque sont bien inférieurs, amha, à la Cybook par exemple. Sans parler du poids et de la diagonale d'écran un peu supérieure chez Bookeen. Le compromis vaut ce qu'il vaut ; en l'état des choses, les tablettes servent et font découvrir d'autres accès au textes. Maintenant, si Amazon veut nous confier des tablettes, on n'essaiera même pas pour 7 bonnes raisons.

Philosophie des feuilletoirs
Approches assez différentes chez les acteurs du livre numérique, éditeurs ou diffuseurs. Si tous mettent en avant la facilité d'accès au texte, ils ne partagent pas le même point de vue sur sa place dans le projet économique. Produit d'appel avec les premières pages/extraits, ou bien véritable offre solvable par l'achat / location ? Difficle de se faire une idée du marché. En tout cas, pour la tablette, c'est l'extrait qui convient le mieux ; mais qui le proposera, in fine ?

Printemps des Poètes pour les ebooks
Un peu en avance, pour signaler la richesse d'une description de transformation d'un doc Gallica en quelque chose de visible sur une Cybook.
Guillaume HATT échange avec quelques fondus de bonnes recettes à base de PBM, ImageMagick, xpdf et pdftk ou encore des "mogrify -trim -compress LZW". Très poétique comme langage ...

Vous aviez mis des cierges ? Miracle chez Bookeen
A la publication de ce billet, tout le monde sera déjà informé de l'arrivée de l'epub sur la Cybook : Ebouquin l'a annoncé (suite logique de ceci ) Revenant sur le format lui-même, l'édition électronique détaille ce qu'on peut attendre d'un bon usage de l'epub (on espère que Bookeen l'a bien compris ainsi). Cela comble mes voeux.

Etes-vous bi ?
C'est-à-dire un livre d'une main et une tablette de l'autre ? Oui dit Klog, et elle ne doit pas être la seule. D'autres bi ensuite : les tenants des mobiles n'ont généralement pas de tablette mais ils doivent bien lire quelques livres, non ?


mercredi, 18 février 2009

au prix du papyrus

au_prix_du_papyrus.jpg


Dans la préparation d'un déménagement, on retrouve toujours quelques trésors.
Celui-ci est un des recueils de nouvelles d'Isaac Asimov (collection Présence du futur/ 1985, ISBN 2207303950), qui sous ce titre, commence par une courte nouvelle au titre éponyme. L'avant-propos de l'auteur parle d'un projet d'écrire "une histoire burlesque du monde" dont ce texte en est le premier chapitre.
Et pour cause.
Le dialogue entre les interlocuteurs a pour objet l'écriture de l'histoire du monde. Un petit calcul est donné en direct :
" Suppose que tu décrives les évènements d'un million d'années sur chaque rouleau de papyrus. il te faudrait quinze mille rouleaux. [...] Et si même nous pouvions nous offrir tout ce papyrus [...] qui accepterait d'en copier une telle quantité ? Nous devons assurer une centaine de copies avant d'être publiés, et sans cela, pas de droits d'auteur, hein ? "
La chute :
- On ne peut pas résumer la création en si jours [...]
- c'est tout ce que j'ai comme papyrus. Alors que décides-tu ?
- oh ! bon.
- au commencement ... Il faut vraiment que ce soit en six jours, Aaron ?
- en six jours, Moïse"


tablettes.jpg


19:37 Publié dans à lire sans papier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : asimov, reader, liseuse, cybook, livre numérique | |  Facebook | | |

dimanche, 15 février 2009

ebook-actu semaine du 9 février 2009

La Saint-Valentin d'Archimag
A la Saint-Valentin, avez-vous pensé à offrir des ebooks ? Intitulé "e-book mûr cherche contenu riche pour relation profitable", l'article d'Archimag compte sur la Saint-Valentin pour écrire les épousailles de l'ebook et de sa tablette dans la durée. On ne demande pas mieux.

Dans les bibliothèques

foto_de_groupe-sony.jpg

Quand ça ressemble à des tablettes Sony, que la photo est prise dans une bibliothèque, qu'il s'agit de bibliothécaires qui sortent de leur première prise de contact avec les tablettes, il y a anguille sous roche ... Médiathèque de Boulogne-Billancourt, B.U. d'Angers , médiathèques de La Roche-sur-Yon et B.U. de Nantes et La Roche-sur-Yon sont donc en expérimentation.

Les prix baissent ?
cybook_qoqa_fr.jpg

C'est sur qoqa.fr depuis vendredi 13. Une cybook à 269 € est une bonne affaire. Mais que peut vouloir dire cette offre : un délestage des stocks avant l'arrivée de la nouvelle Cybook ? Une baisse définitive comme celle que l'on avait connue en novembre ?

La partie Think-Thank des readers.
C'est annoncé par La Feuille. Cap Digital propose un séminaire hebdomadaire sur l'avenir des liseuses et leur environnement tant industriel qu'économique (voire culturel). Il s'agit ici d'un volet complémentaire au développement des liseuses, le groupement étant déjà engagé dans Sylen.

Dans le bois de Boulogne
Réactions plus que mitigées au retour de la journée du 9 février à Boulogne-Billancourt, dont il faut saluer la pertinente animation par Alain Patez. Les atermoiements des éditeurs ne peuvent cacher la frugalité des offres ; à se demander si l'ebook décollera un jour. Pour les bibliothèques, dont certaines y voient un autre mode d'approche de la lecture (voir plus haut), le chemin d'accès à la littérature générale sera semé d'obstacles, sauf à rechercher d'autres usages et contenus.
Parmi les débatteurs, on voyait pourtant l'auteur d'un récent ouvrage sur les 100 ans de la NRF signalé cette semaine par Télérama : aura-t-on le plaisir d'y accéder autrement que par édition papier ?
Deux conclusions possibles :
- Ici, la littérature a tous les droitsselon l'auteur de l'essai,
- celle-ci, empruntée à Rabelais (via l'édition de François Bon) : tu seras cocu, homme de bien, je t'en assure

Que de nouveautés(2)
* L'arrivée du Kindle2 attise la curiosité vis-à-vis des liseuses et de leurs contenus. Sur les contenus, à nouveau le schéma propriétaire. "Est-ce la course folle au livre électronique ?" s'interroge Libraires.org . Hum, ça se saurait.
*
Les grandes liseuses font reparler d'elles, car elles représentent un marché très intéressant pour la presse en ligne. En bibliothèque, voilà une application attendue, application à croiser avec des contenus existants ; pour une fois le contenu a presque précédé l'objet...

Des journées d'étude comme s'il en pleuvait
Après Boulogne-Billancourt, et Toulouse, voici la journée qui se déroulera au CNAM, (annoncée par Aldus) le 12 mars prochain dont l'intitulé "la bataille de l'imprimé à l'heure numérique" nécessite de venir armé ; en tout cas avec quelque cuirasse contre les déceptions. Programme détaillé. Entrée : 35 € (gratuit pour les possesseurs de tablettes ?). Inscriptions auprès de pascaldrayATgmail.com. ( le titre est emprunté à un livre à paraître, dont voici l'avant-propos)
Ajoutons la journée spéciale du Salon du Livre, sans doute le mercredi 18 mars, autour de Lectures de dem@in. Une nouvelle édition d'un Ebook Camp n'est pas à exclure...

15:28 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : liseuses, ebook, ebooks, cap digital, reader, cybook | |  Facebook | | |