Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 juin 2008

Lire, mais avec quoi ?

Maintenant qu'on commence à recenser, "encenser", développer les livres numériques, la question est : les lire avec quoi ?

Sur le marché, deux tablettes dont les prix d'acquisition sont supérieurs à l'i-phone 1° génération, ou presque.

Pour une bibliothèque publique, peut-on se contenter de proposer un téléchargement, une consultation sur place ?

Ou bien la tablette doit-elle faire partie du "tout", c'est-à-dire s'emprunter avec le contenu ?

Plusieurs arguments "pour" :
- télécharger (ou récupérer) la production numérique de la bibliothèque, celle qui n'a aucune valeur marchande,
- proposer de faire le téléchargement pour les usagers qui ne savent ou ne veulent pas faire
- ajouter quelques bonus, comme des livres libres de droit, une lettre d'information, une sélection thématique
- et tester la réalité de la chose.

jeudi, 26 juin 2008

Chaîne et banc de galère

Sur un défi de Desperate Librarian Housewife, me voilà exposé aux comparaisons locatives.

d6e97cd1f3e82b798da31bef1da2463b.jpg


51903504808839de17992a69aa13543b.jpg

07:50 Publié dans NOUS | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Desperate Librarian Housewife, défi | |  Facebook | | |

mardi, 24 juin 2008

Domaine privé

depuis le 20 juin, Paris accueille la Semaine de l'Internet Mondial.
Ces rencontres sont ponctuées d'annonces dont la moins léonine est bien celle de la libéralisation des noms de domaine. L'Icann s'en réjouit, d'autres s'en offusquent, tant le jeu économique aura beau jeu de démanteler le peu de cohérence existant, le tout sous couvert de bons sentiments. Mais le business reprend ses droits avec la négociation à l'enchère des extensions relativement protégées. Rappelons-nous les disputes autour des conflits noms de marque / noms de ville (Baccarat, Evian, Vittel, etc...). Ce qui se prépare est du même tonneau : protéger à tout prix sa marque
L'Afnic, de son côté, semble désireuse de calmer le jeu, et notamment de tirer parti de la fin de l'hégémonie de l'Icann.

Ces grosses bagarres ne nous passionnent pas ? Erreur, elles peuvent conditionner demain l'organisation du savoir et des connaissances par une captation sans vergogne des extensions les plus légitimes (.edu par exemple) et ôter toute protection juridique aux sites déclarés sous l'extension de leur pays.
Culturelle ou commerciale, la valeur ajoutée devra choisir.

edit 25 juin : article dans (sur ?) Agoravox

21:40 Publié dans WEBIEN | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : icann, dns, TLD, isoc, egeni, internet mondial | |  Facebook | | |

Assises du numérique : prolongation

A l'initiative de l'IABD, voilà que les Assises du numérique (dont je n'avais dit grand bien) se prolongent avec une séance ouverte aux associations membres de l'Iabd.
C'est lundi 30 juin, de 14 h à 17 h et tout est expliqué ici

En jeu : quelle offre éditoriale possible pour des bibliothèques ?
En question : quelle participation possible ?

Compte-rendu assuré.

00:20 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : assises du numérique, iabd, bibliothèques, archives | |  Facebook | | |

dimanche, 22 juin 2008

Vod, vod

Le Monde aborde la question du devenir économique ( = marchand=) de la VOD.
Sous le titre "La vidéo à la demande, un marché anecdotique mais prometteur", l'article revient sur l'état du marché :
- chiffre d'affaires de 29,2 millions d'euros en 2007
- 400 offres émanent d'opérateurs de téléphonie,
mais aussi des télévisions (Arte, Canal +, TF1, M6,
- des plates-formes indépendantes comme Glowria, VoDéo
- des sociétés indépendantes comme MK2, Universciné
- des câblopérateurs ou des portails Internet

- En 2007, 7 % des internautes français avaient loué, pour 24 ou 48 heures, un programme en VOD ( un film dans 63 % [seulement] des cas)
- 2 500 longs métrages étaient disponibles fin décembre 2007 sur sept principales plates-formes, soit + 50 % en un an

La question reste : Y a-t-il un modèle économique possible ?
Réponse : non pas pour l'instant.
MAIS, "les prévisions optimistes parient sur une multiplication du marché au moins par dix en 2012"


Ce qui permet de faire retour sur une étude fort opportune parue en novembre 2007, évoquée ici.

20:10 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : VOD, enssib, bibliothèques, René Phalippou | |  Facebook | | |