Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 mai 2008

blogueur, la ferme !

Bibliobsession est sommé par i-thèque de retirer un billet qui avait entraîné de vifs échanges en commentaires.

1- ll a bien fait, cette affaire ne le concerne pas directement.

2- i-thèque a mal fait : empêcher un biblioblogueur de donner son avis - ce que nous faisons tous à un moment ou à un autre n'est pas de bonne stratégie. Dans biblioblogueur, il y a biblio, comme dans bibliothèque, monsieur i-thèque, c'est-à-dire des professionnels qui évaluent les services, et préconisent ou non d'en faire l'acquisition.

3- Les biblioblogueurs n'en ont pas trop fait encore (ici et ) : il y aurait tout intérêt se manifester un peu, si l'on ne veut pas se retrouver un jour dans cette situation-là. Un soutien + un commentaire sur son blog devraient laisser trace.

P.S. 1 :
i-thèque : présentation de l'offre (mais date de 2006) : http://addnb.fr/Compte-Rendu-de-la-presentation-i?var_rec...

P.S. 2 : cette phrase prémonitoire tirée d'un échange entre un groupe de travail de l'ADDNB et Christian Amauger, qui a quitté en 2007 la société i-thèque :
"La réussite à long terme du service repose sur un dialogue entre iThèque et les bibliothèques"

CQFD


edit detoutsurrien aussi, ainsi que klog
et risu dans les commentaires

07:20 Publié dans BIB BLOGS | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : bibliobsession | |  Facebook | | |

mercredi, 28 mai 2008

lisez, commentez, publiez

e858f558d1253e541c2becb4748b8871.jpg


Babelio renouvelle l'opération masse critique. Appel aux blogueurs qui voudraient tenter une petite expérience pour ce Library Thing à la française.
Créé en perruque par deux fanas de Web et de lecture, refusé dédaigneusement par Library Thing (qui viendra les chercher 6 mois plus tard, mais...trop tard), Babelio fait son bonhomme de chemin, envisage bientôt la récup de notices tout simplement, propose aux bibliothèques (mais certaines y sont déjà) de s'associer à l'expérience. Pourquoi pas ? Disséminez, disséminez, il en restera toujours quelque chose ...


www.babelio.com/massecritique.php

22:15 Publié dans LIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : babelio, dissémination, bibliothèques, guillaume teisseire | |  Facebook | | |

mardi, 27 mai 2008

O temps suspends ton vol

Par deux sources différentes, revient la question dite de la chronologie des médias

Laquelle n'est pas sans soulever des inquiétudes, tant [ c'est le cas de le dire], elle perturbe la chaîne traditionnelle dite du livre pour les bibliothèques.

Vous connaissez la règle de diffusion des vidéos en VOD : 33 semaines après leur sortie en salle (soit environ 6 mois), et 3 mois en location. Mais voilà't-y pas qu'Apple
pense à raccourcir le délai
et pas qu'un peu, en le ramenant à trois mois.
Le rapport cinéma et concurrence paru ces dernières semaines comporte, sur le sujet, de la VOD, un savoureux passage, où il est question du syndrome "lapin/tortue", lequel s'exprime ainsi à la page 60 :
"La lutte contre le piratage constitue évidemment un préalable mais ne résout pas toutes les questions. Les services de médias audiovisuels doivent ainsi intégrer la logique économiquedes industries de contenu : l’exploitation des différentes versions du film doit respecter lesprincipes de la chronologie des médias et une discrimination tarifaire permettant de maximiser lesrecettes tirées du film."

On peut toujours gloser sur la mise à disposition de vidéo dans les bibliothèques. Vu comme ça, on est dans un délai de l'ordre de 10 à 15 mois, puisque nous situant bien après "la logique économique des industries du contenu".

Imaginer qu'un livre (numérique) ou un Cd audio suivent la même logique ... Quoique...l'avenir ne semble pas non plus bien gai

22:25 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : VOD, vidéo, bibliothèques, chronologie des médias, affordance | |  Facebook | | |

dimanche, 25 mai 2008

Il n'y a plus de DLL au numéro que vous demandez

Lecture de l'enquête "LIVRE ET LECTURE : REPÉRAGE ET EVALUATION DES POLITIQUES COMMUNES ET CONCERTÉES ÉTAT/RÉGIONS ET ÉTAT/DÉPARTEMENTS" conduite par Jean-Luc Gautier-Gentès et que je découvre ces jours-ci sur le site du CNL.
Demande et objet : "les conseillers pour le livre et la lecture (CLL) des directions régionales des affaires culturelles (Drac) ont souhaité que soit constitué à la direction du livre et de la lecture (DLL) un groupe de travail sur le thème des politiques de l’Etat en région dans le domaine du livre et de la lecture".

Enquête qui fourmille d'interrogations, plutôt que d'asséner d'improbables certitudes.

Dans les bonnes feuilles, je vois :
- "un instrument permettant de décrire ces politiques, de les suivre, de les évaluer et donc de les réorienter s’il y a lieu est à bâtir. Il paraît évident que le lieu le plus approprié pour ce faire est l’administration centrale du ministère de la culture, autrement dit la direction en charge du livre et de la lecture. Il est non moins évident que l’ « instrument » à définir ne pourra rendre les services attendus qu’alimenté régulièrement en informations et en évaluations par les Drac."
- "S’il est vrai que l’observatoire à bâtir doit faire place aux politiques des conseils régionaux et des conseils généraux, la conception de cet observatoire doit associer, sous une forme ou sous une autre, ces collectivités."
- "le périmètre de l’enquête n’a pas été étendu aux villes. [...] Il conduit à ignorer le fait intercommunal, pourtant déterminant."
- "Certains de ces textes étant récents, il n’est pas sûr que les services de l’Etat aient mesuré toutes leurs implications, en particulier quant à l’accent mis sur l’intérêt régional."
- "Qui, de la région ou du département, est fondé à faire quoi en matière de livre et de lecture ? L’Etat lui-même n’est donc pas au clair sur ce point. Pour remédier à la confusion actuelle, il est permis d’appeler de ses voeux une clarification législative."
- "exporter auprès des conseils régionaux le concept de politique du livre et de la lecture, tel que l’Etat l’a forgé au milieu des années 1970 en créant la direction du livre et consolidé en la rebaptisant direction du livre et de la lecture au début des années 1980."
- "c’est bien de professionnels que s’agissant des bibliothèques comme des autres secteurs du domaine livre et lecture, il faut attendre l’efficacité culturelle maximale."
- "Pour diverses raisons sur lesquelles ce n’est pas le lieu de s’étendre, l’Etat est tenté de s’en remettre plus largement aux collectivités locales du soin d’agir en faveur du livre et de la lecture en région."

La conclusion serait à lire intégralement.

16:20 Publié dans BIB | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dll, CLL, livre, lecture, drac, bibliothèque, bibliothécaires | |  Facebook | | |

jeudi, 22 mai 2008

Coopérer avec les faibles

"La réussite du web 2.0 ne tient pas tellement à un “esprit communautaire”, mais plutôt au fait que, dans les sociétés individualistes, les personnes produisent entre elles des liens et des relations en exprimant ce par quoi elles cherchent à se singulariser et à s’affirmer comme sujets" : curieux article oublié dans un e-tiroir où sont listés dix items, qui selon leurs rédacteurs, font la force du Web 2.0
Individualisme, exhibitionnisme, opportunistes, pro-actifs participeraient à la réussite du Web, bien plus que l'outillage lui-même.
A méditer avant de lancer quelques réseaux sociaux de bibliothèques, ou alors, privilégier les "petits" qui par leur nombre (et leur nombrilisme) donneront toutes leurs chances à nos efforts....Une sorte de longue traîne appliquée aux réseaux sociaux. Sans se mordre la queue.

22:45 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : web 2.0, bibliothèques, longue traîne | |  Facebook | | |