Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 février 2008

"ERTez" donc vous ressourcer

(ERTé : Equipe de Recherche Technologique en éducation)

L'appel à communication lancé par Alexandre Serres pour le prochain colloque intitulé " L'éducation à la culture informationnelle" nous concerne.
Les prémisses en avaient lancées lors du colloque Urfist du 31 janvier 2007.
Deux observations me font dire que nous pouvons y apporter notre participation :
- nous sommes assez démunis dans l'élaboration de processus d'apprentissage des nouveaux savoir-faire sur les accès à l'information via les outils du Web et notamment ceux du Web 2, mais nombre d'entre nous ont "déjà donné" lors de journées d'étude,
- nous avons à indiquer aux usagers des bibliothèques, directement ou indirectement, quelques "chemins" de connaissance, et les portails de bibliothèques commencent à en témoigner.

(Savez-vous qu'une directrice d'un réseau de bibliothèques [en France] a pour titre : "Directrice de la Lecture publique et de l'accès à la connaissance" ?

db3a836f64cea63b9e3f2d4f93182ff4.jpg


Nonobstant les qualités associatives de nos professions, il ne serait pas inintéressant que les biblioblogueurs se proposent de mettre en forme quelques unes de leurs réflexions pour en faire le sujet d'une ou plusieurs communications.

Alors, un Bibliocamp avant avril pour y réfléchir et faire quelques propositions ?

07:50 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : urfist, erté, alexandre Serres, biblioblogueurs | |  Facebook | | |

samedi, 24 février 2007

Encyclopé à hue et à dia

Signalé par vousnousils.fr, le projet de Daniel Ricou consiste à créer une encyclopédie par les enseignants et pour leurs élèves. Edupédia (c'est son nom) fera appel à des experts qui valideront toute mise en ligne selon un processus interne.

Sont abordés dans le projets les questions relatives aux niveaux, à la diffusion, voire à l'édition. L'encyclopédie est déclarée ouverte sur deux critères : on peut lire et copier sans autorisation.

medium_edupedia.3.jpg


- Outre les aspects méthodologiques et logistiques, on peut se poser la question d'une telle démarche qui répond certes à une "validation et une évaluation de l'Internet", pour reprendre une discussion tenue il y a quelques semaines à Paris par les Urfist, mais propose un modèle dans un univers justement marqué par sa large ouverture. Ouverture au monde pour les élèves, mais restriction de l'information à une source autorisée ?
- Allons plus loin : être enseignant présuppose-t-il d'être expert dans ce genre d'exercice (écrire pour une encyclopédie) ? L'éducation ne se limite pas à la délivrance d'un savoir, mais vraisemblablement s'étend à l'apprentissage de méthodes de recherche, d'investigation.
- Enfin qui va payer ? Car une des questions posées dans la présentation détaillée est celle de la rémunération des enseignants : "La question se pose de savoir si un projet du ministère n'implique pas une rémunération dans l'esprit des enseignants." Bonne question.

medium_cyclope.jpg

(illustration tirée d'une recherche effectuée avec Spinoo, moteur de recherche [très utile] dédié aux sites éducatifs institutionnels français)

Dans "encyclopédie", il y a Cyclope, les étymologies leur donnent en commun la forme circulaire : entrer et sortir du cercle, sans quadrature...

15:50 Publié dans WEBIEN | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edupedia, Daniel Ricou, urfist, wikipedia, encyclopedie | |  Facebook | | |

mardi, 13 février 2007

journée_adbs_droit et déontologie_les_systèmesDD

Notes sur la journée ADBS 7 février 2007 : la responsabilité juridique des professionnels de l'Information et de la Documentation et les codes de déontologie.
medium_double_chevron.2.jpg

Loi publique vs loi privée (privilège) ?(1)
"Sire, le Roi n'est pas un sujet" (2)
Les mânes de Courteline (3)
Fiance sans Confiance ... (4)


__________________________________________

Voilà un sujet qui n'était pas résonance avec celui traité par les Urfist il y a quelques jours:
- L'irruption envahissante du droit dans les métiers de l'information et de la documentation peut être vécue comme une menace sérieuse; dans tous les cas il s'agit d'ajouter une brique de compétence aux "autres".
- Validation et évaluation sont inséparables, au contact des usagers, d'une qualification de l'action, pour les uns "figures" de représentation, pour les autres démarche déontologique.
- la formation est (devrait) être présente sur ces deux terrains.
- l'IABD souhaite engager une réflexion sur les "bonnes pratiques" numériques dans les lieux de prêt et de consultation, en lien avec les élus locaux (FNCC notamment) ; on en comprend mieux la nécessité.
- la démarche Qualité a été évoquée à plusieurs reprises : l'usine à gaz fait peur, mais charter ses pratiques, en mettant l'usager au centre de ses réflexions est peut-être suffisamment explicite pour faire comme Monsieur Jourdain...

à suivre

11:05 Publié dans RETOURS DE KOLLOK | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : adbs, urfist, fncc, iabd | |  Facebook | | |

Fiance sans Confiance ... (4)

medium_Blaise_pascal.jpg

D'Eric Sutter, consultant, et très intéressé par ça (voir par ici une de ses interventions), je retiens cette liste de 14 items qui contribuent à installer la confiance entre l'usager et le professionnel. Les bibliothécaires s'y retrouvent bien. Le principe de la démarche qualité a été évoqué. il s'agit tout au moins d'une obligation de moyens/résultats communiquée aux usagers.

1. une publicité honnête (rappel de la "promesse")
2. une réelle valeur ajoutée
3. la garantie d'une prestation satisfaisante
4. la convivialité
5. la prise en charge (orientation, aiguillage, expert)
6. les coûts optimisés, ou justifiés
7. la transparence et ses modalités (tarifs, critères de sélection des sources, traçabilité)
8. le respect de la loi et des règlements (pas de risques ultérieurs en cas d'exploitation future du document)
9. l'absence de censure et de rétention de l'information
10. la non-discrimination
11. le refus des demandes douteuses
12. la neutralité et la qualité du traitement (objectivité)
13. la confidentialité de la transaction
14. la protection des données personnelles.

Il y a des recoupements avec le code de déontologie du bibliothécaire, adopté lors du conseil national du 23 mars 2003 par l'ABF.

07:00 Publié dans z_adbs_droit//déontologie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : eric Sutter, abf, adbs, bibliothèques, urfist | |  Facebook | | |

lundi, 05 février 2007

Journée Urfist_31janvier07 : pour valider ce qui est épars

Notes sur la journée Urfist du 31 janvier Evaluation et validation de l’information sur Internet


- Prémices ou prémisses ? (1)
- Un mur de bruit dont le sens s'est enfui...(2)
- Apprenez, apprenez, prenez de la peine (3)
- L'ADN en hélice de Mme Noël est-elle le nôtre ? (4)

j'en retiens trois idées :
1. Il est temps de se préoccuper du montage d'un processus d'appropriation par les professionnels, ce qui passe par des formes nouvelles de formation, d'autoformation et/ou d'accompagnement systématique dans des territoires, avec ou sans les organismes de formation mandatés ; il sera difficile d'attendre encore . la profession et ses représentants sont vraiment concernés.
2. "Tout au long de la vie" est l'expression qui me semble convenir le mieux à la maîtrise de l'information sur Internet. Les processus de savoir-faire doivent bien évidemment s'enrichir à deux sources : la compétence accrue des bibliothécaires, les potentialités des technologies.
3. Les bibliothèques ne feront pas tout toutes seules : la démarche pédagogique est au coeur des urgences, ce qui suppose un rapprochement pertinent entre le monde de l'éducation et celui des bibliothèques.

07:20 Publié dans RETOURS DE KOLLOK | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : urfist | |  Facebook | | |