Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 14 septembre 2009

Nous ne cessons de lire

"Nous ne cessons de lire, surtout nous les citadins, même si nous n'ouvrons pas un livre, n'achetons pas de journaux : noms de rues, de magasins, panneaux publicitaires, feux de croisement, poteaux de signalisation,, etc. Nous sommes appelés à n'être que des lecteurs de signe."

JB Pontalis " Fenêtres",  Gallimard - 2000 ISBN 9 782070 757183.

19:46 Publié dans LIRE, WEBIEN | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lire, pontalis, twitter | |  Facebook | | |

mercredi, 01 juillet 2009

Bloguer plus, bloguer moins, bloguer mieux

On en parle un peu partout et le phénomène twitter l'a peut-être révélé : il y a un net changement chez les blogueurs. Fred Cavazza l'avait déjà signalé en septembre 2008 , François Bon y revient en décrivant plus précisément la nature du changement.

Nuançons un peu (dans la BBS)

- de nouveaux blogs naissent : plus spécialisés, ils relatent de manière  pointue une actualité qui elle-même a tendance à s'essouffler. Le déplacement des centres d'intérêt des médias conduit à s'intéresser alors à des aspects particuliers . On y gagne.

- les blogueurs élargissent leurs visions "métier" en s'exprimant plus ouvertement sur leurs activités, leur environnement.

- Twitter offre un circuit "court" de veille, apparemmeent ludique mais en fait véritable "agrégateur" permanent, en flux tendu. On y perd en analyse, on y gagne en réactivité.

Mais on observe qu'il ne s'agit plus tout-à-fait des mêmes communautés, comme si une sorte de fossé allait séparer ceux qui twittent jour et nuit (si, si) et ceux qui consacrent à la veille la portion congrue ( et on voit à quoi ça mène ...).

La technologie nous pousse encore au-delà des appropriations communes : danger permanent.

Mais muter devant l'Internet nest pas un péché, plutôt une vertu, à condition que l'esprit collaboratif ( dejà si mince) perdure.

On peut dire enfin que les centres d'intérêt professionnel se modifient : les passages à la praxis ne se racontent pas au même rythme, avec les mêmes mots et peut-être pas dans les mêmes endroits.

 

 

 

07:03 Publié dans BIB BLOGS | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blog, twitter, bibliothèques, bibliothécaires | |  Facebook | | |