Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 18 mars 2010

Ces Androïd de smartphones

On commence à voir un peu plus clair dans les stratégies de smartphones, parlant ici des deux principales places d'applications (Apple et Andoïd). Leurs qualités et défauts s'attirent et se repoussent dans une étonnante danse d'appariement...

HTC_Legend.jpg

Mais quand même. l'avantage d'Apple est d'avoir conçu UN smartphone dont la vitesse de propagation est étonnante. le marketing aussi (on y viendra un jour). Ses défauts sont soigneusement cachés par ses afficionados, mais ils sont réels : pas de Flash, monotâche, par exemple.

De l'autre côté, un peu de pagaille, car les opérateurs historiques ne se précipitent pas sur les Androïd ( et surtout les haut de gamme). Résultat : il faut aller les chercher via des opérateurs virtuels en jonglant avec forfaits et tarifs. Et encore, peu de nouveautés ! Le HTC Legend, par exemple, n'est disponible  que chez SFR et seulement pour un nouvel abonnement ; il est donc innacessible aux anciens abonnés (opérateur ami, si tu m'entends, demande à ta direction des innovations de m'appeler pour me faire un proposition honnête)

Autre difficulté ; la mise à niveau de l'OS  Androïd dont on dit qu'il ne serait pas supporté par tous les smartphones  : il s'agit de passer de la version 1.5 ou 1.6 à la version 2.1. Malgré des déclarations apaisantes, outre Atlantique il semble que la négo soit en fait un peu raide. Il faut alors ruser un peu (mais pourquoi pas).

On verra ce que l'iPhone 4 apportera comme améliorations (à tous les coups il n'y aura pas ici, de mise à jour sur les iPhone 3).

Le marché est donc assez déséquilibré et sans promouvoir l'un ou l'autre des OS, il semblait intéressant de les voir s'affronter sur le terrain des applications, à condition que les forces soient équilibrées. Et par ricochet, d'ouvrir des appli natives stables sur du moyen terme.

Est-ce une raison pour changer d'opérateur ? Je le pense vraiment, tant cet usage va devenir très répandu et prendra le pas sur le téléphone et son forfait simple. On se tournera alors vers les opérateurs les plus ouverts, au catalogue de smartphones le plus complet, en guettant les appli interdites aujour'hui telles que la voix et les connexions à son ordinateur.

Patience

09:58 Publié dans Bib Mob | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : smartphone, htc, sfr, iphone | |  Facebook | | |

mercredi, 10 mars 2010

Cédez à la tentation du mobile

mobi_sncf.jpg

"Cédez à l'appel du mobile" : oxymore ou tautologie ?  Voilà donc la SNCF en mal de nous faire pratiquer l'achat de  billet via nos smartphones avec une belle affaire pour les propriétaires des outils : 50% de réduction pendant 48 jours.

Outre le fait que la SNCF fait une place aux nouveaux mobiles, quatre observations :

- il s'agit d'abord d'une appli iPhone ( ce qu'on appelle une application native)

- les "autres" peuvent toujours se rabattre sur une appli "Web", donc pas adaptée à leur smartphone, a priori

- l'info complémentaire (comment ça marche ? combien ça coûte ? qui certifie quoi ?) passe par les  trois opérateurs historiques.

- s'agissant d'égalité devant le service, je suis curieux de savoir quelles seraient les chances d'un recours d'un usager qui ne possède pas de smartphone ....

sic transit ...

12:24 Publié dans Bib Mob | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sncf, mobile, smartphone, iphone | |  Facebook | | |

vendredi, 26 février 2010

Bibliothèques : du portail à la plateforme ?

Affaire sémantique peut-être mais pas seulement.

Les questionnements sur les portails de bibliothèques datent de la période 2004-2007. Ils correspondaient à une volonté d'améliorer qualitativement et quntitativement l'offre en ligne : de services, de contenus.

Les réflexions du jour prennent deux directions :

- tout dans les "nuages" tout est là-bas; le principe de territorialité en prend un sacré coup

- rien dans les poches, sauf un smartphone ; mobilité extrême.

Ces deux directions ( sans doute et sûrement convergentes) changent la nature de l'exercice. Ce qui était conçu comme un ensemble de services ( à l'usager, à l'abonné, aux publics spécifiques, etc...) pourrait devenir une plate-forme d'applications où redevient premier le "besoin" de l'usager/abonné =

- un Opac mobile vous rendrait service,  ? et hop !

- bienvenue dans la "Bib apps" et faites vos choix : gestion de compte, derniers doc numériques, nouveautés, et, non, pas les sélections biblio, oui  oui les choix jeunesse, et plutôt les conférences après 18 heures

- "et au fait vous me conseillerez quoi comme encyclo en ligne?"

A suivre...

Ecosse - Plateforme Offshore.jpg

 

08:10 Publié dans Bib en prospective, Bib Mob | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nuages, smartphone, mobile, toulouse, plateforme, sigb, opac mobile | |  Facebook | | |

jeudi, 18 février 2010

une carte des innovations numériques ?

Les résultats de l'appel à "services culturels innovants" lancé par le Ministère de la Culture donnent une petite image gépgraphique de l'innovation en France . Innovation ou plutôt créativité si l'on accepte cette différence jésuitique ( mais pas que) entre adapter les outils existants à des nouveaux usages et proposer des services vraiment nouveaux. 62 projets retenus dont  5 bibliothèques, auxquelles il faut en ajouter  5 qui seront directement concernées en tant que partenaires directs.

logo-MRT.jpg

Mais cette liste ne constitue-t-elle pas d'abord une formidable vision des contours de l'innovation aujourd'hui ? Une très forte présence de musées et de centres d'archives - rejoints par les bibliothèques - dit que les établissements publics constituent un terreau d'innovation sans doute plus fondamental qu'on ne le croie. A la limite parfois de la recherche-action, ces structures retroussent leus manches numériques pour s'adapter aux attentes de leurs usagers et visiteurs. La dimension territoriale est aussi très frappante : plusieurs projets dans une même ville ( Toulouse,  Rennes), dans une même région (Bretagne, Midi-Pyrénées, Rhônes-Alpes). Troisième entrée, les thématiques retenues : les smartphones concernent seulement 5 projets par exemple.

Du coup, vivement qu'un chercheur s'intéresse au suivi des projets, les analyse et les commente dans le cadre de cet univers numérique et qu'il nous restitue une carte des innovations.

Et peut-être même que le Ministère de la Culture aurait gardé en poche une petite enveloppe budgétaire pour financer ces travaux, qui pourraient faire l'objet d'une présentation commune à la fin de 2010 ? A tout le moins, un blog, un site ou un outil de réseau social permettrait d'ores et déjà de nous parler autour de cette thématique commune.

Chiche, monsieur le Ministre ?