Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 07 février 2009

ebook-actu semaine du 2 février 2009

Défense et illustration de l'EPUB
Sujet très ouvert et très débattu : Lectures numériques revient là-dessus en avançant des arguments plausibles : lisible partout (sauf Kindle), pas cher, de bonne qualité. Mais avec les DRM d'Adobe Digital Editions par exemple ? Beurkk.

Salon du Livre (1) : que des nouveautés
Préparons-nous à un sacré tas d'annonces du côté ebook. Premier à dégainer, Nemoptic pour sa tablette A4 (Nemoptic, rappelez-vous, le Sylen ici et ).(voir aussi la fiche de présentation sur le site de la Bpi). On y verra sans aucun doute les tablettes qui n'avaient pas encore adopté le format EPUB (mes vœux se réaliseraient donc !). Ce qu'on attend, d'abord, c'est du contenu, mais là, mystère ...

Numilog : 3700 titres au format EPUB
Numilog vient de l'annoncer à ses clients : les livres numériques sont désormais accessibles au format EPUB. Exit le format PRC. Catalogue accessible par ce lien.

Lawrence Lessig : à télécharger
C'est un peu partout, ici comme . Il est déjà sur les tablettes, le "free culture" en français. Sous-titre : "COMMENT LES MEDIA UTILISENT LA TECHNOLOGIE ET LA LOIPOUR CONFISQUER LA CULTURE ET CONTROLER LA CREATIVITEl". Tout un programme .Il y en a qui apprécient. Par l'auteur de "l'avenir des idées"

Google nous fait lire
L'autre nouvelle c'est G..gl. qui annonce 500 000 titres disponibles sur mobiles et iPhone. TeXtes a un avis là-dessus : la question de la toute-puissance d'un monopole reste entière. Est-elle vraiment dissociable -moralement - ?
La classification proposer va faire rugir les bibliothécaires, non ? [ il est possible de rechercher des ouvrages par mot clé, ou via un classement proposé par catégories, du « voyage » à la « science » en passant par l'« économie » ou les « mathématiques » ]

L'avènement des lectures sur n'importe quel support ?
Tout le monde en parle. Voici un récit intéressant qui prend en compte les avantages a minima de ce type de lecture (sur iPhone) : redécouvrir les classiques à moindre coût / avoir une petite librairie de documentation / transporter un large choix de lectures avec soi très facilement et sans s’encombrer.

Après le 9 février à Boulogne-Billancourt, le 9 mars à Toulouse
Journée d'étude sur le livre électronique le lundi 9 mars, à l'initiative du CFCB. Le programme dit " 11h30-11h40 : Présentation d’un reader (sous réserve)". Quelle réserve ?

Bon à savoir : le forum de Mobileread
Pas moins de 145 forums ouverts, plus ou moins actualisés, mais une petite mine d'infos pour celles et ceux qui prennent en main une liseuse.

Tabee ou not Tabbee ?
Joke : j'avais pensé que le mot "Tabee" pouvait constituer un diminutif sympa pour décrire "une TaBàlrEElectronique". Bien m'en a pris d'attendre avec une petite veille. J'avais repéré des tissus indiens et voilà qu'Orange a pris (déposé sans doute) ce mot pour une tablette tactile que présente Lectures numériques. Une autre suggestion ?

Des pervers narcissiques
Tel est l'un des derniers titres proposés par Izibook. Présentation : "La plupart du temps nous ne voyons rien venir. L'histoire a même très bien commencé. Et bientôt tous les signes sont là : nous culpabilisons, nous nous dévalorisons, nous ne parvenons plus à être nous-mêmes, nous aimerions confusément nous éloigner de lui ou d'elle mais n'en trouvons pas le courage... Nous avons affaire à un pervers narcissique.". Prix : 16 €.

vendredi, 06 février 2009

Au salon du Livre avec le CNFPT ?

Le CNFPT propose aux bibliothécaires de le rejoindre sur son stand au Salon du Livre

logo_salondulivre.jpg

Cette année le pôle national de compétences Bibliothèques et Centres Documentaires du CNFPT tiendra un stand au Salon du Livre de Paris, porte de Versailles.

Afin de répondre aux attentes des visiteurs du salon, il me semble indispensable que des professionnels des bibliothèques publiques soient présents sur notre stand.
Si cette proposition vous intéresse, je vous invite à vous positionner sur le tableau de présence ci-joint, en effectuant 3 choix par ordre de préférence.

Précisions pratiques :
- Vous pouvez vous positionner par journée ou demi-journée, voire en soirée pour la nocturne du mardi 17 mars
- Vous pouvez aussi venir plusieurs fois en discontinu
- vos frais de transports et de repas seront indemnisés par l'ENACT selon le tarif forfaitaire habituel (l'hébergement n'est pas pris en charge)
- une attestation de présence sera délivrée aux agents qui en feront la demande
logo_cnfpt.jpg


Réponse pour le 25 février au plus tard à Colette Bottollier Depois – 03 83 19 22 29 – colette.bottollierATcnfpt.fr

La problématique des formations au(x) métier(s) de bibliothécaire va-t'elle trouver là de nouvelles pistes ? Et pourquoi pas un échange à cette occasion, sur les sujets d'actualité ?

17:23 Publié dans BIB | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cnfpt, salon du livre, bibliothèques | |  Facebook | | |

jeudi, 12 avril 2007

L'offre de e-paper avec les Echos est là

medium_medium_Les_artistes_ne_sont_pas_des_vaches_a_lait_Ben_177.jpg

Annoncé abondamment depuis des mois, et présenté au Salon du Livre via la tablette, Les Echos viennent de formaliser leur offre e-paper/ lecteur, mais dans des conditions assez ambigües. Convenez-en plutôt :
- le lecteur vous coûtera entre 600 et 700 € HT (+ frais de livraison) soit la somme non négligeable de 750 à 900 € TTC, soit le prix d'un ordinateur portable,
- l'abonnement au journal sans ce lecteur est de 365 €, comprenant la réactualisation des nouvelles, et l'accès à l'AFP.

Ce qui n'est pas vraiment dit dans l'annonce (que je ne retrouve pas sur le site dudit journal, d'où cette copie du message reçu aujourd'hui) :
- l'achat du lecteur [remarquons au passage le glissement sémantique : le lecteur n'est plus la personne physique qui lit le journal mais son truchement, la tablette] vaut-il seulement pour les déjà-abonnés ?
- quid au renouvellement de l'abonnement annuel ?
- pourquoi seules les tablettes Stareread et Iliad/i-rex acceptent-elles Les Echos ?
- qui décidera des autres téléchargements : livres, autres revues et journaux, car il est bien entendu qu'on aura envie de rentabiliser la machine...

09:30 Publié dans Livre 2010 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : les Echos, e-paper, Iliad, i-rex, Stareread, salon du Livre, tablette | |  Facebook | | |

mercredi, 28 mars 2007

Livre 2007 / Livre 2010

(Salon du Livre 2007)

- (1) La tablette, elle arrive, elle s'appelle i-rex
- (2) Virgin n'a pas la longue cuiller pour dîner avec le diable.
- (3) on potine toujours un peu
- (4) Fliper, c'est lire ?
- (5) Gratuit, vous avez dit gratuit ?

_________________________________________________
Ces quelques instants passés au Salon du Livre m'auront permis de mieux mesurer la profondeur de la fosse numérique entre les acteurs et partenaires du livre. Il est vrai que subsistent des incompréhensions, des peurs et que manquent des procédures qu'on ne remplace pas par une loi.

L'obsession exprimée à la survie du livre n'est que légitime, dans la mesure où elle n'empêche pas l'émergence d'autres formes d'accès à l'information. Il est d'ailleurs assez piquant d'analyser l'affiche du Salon : une jeune femme qui "écoute" des livres collés aux oreilles. On aura compris que la posture est webienne (et téléchargée...) alors que le message est resté collé au support physique. Et l'année prochaine, LA tablette dans la bouche ?




medium_salondulivre07.jpg Rendez-vous en 2008, quand on aura TOUT LU

19:15 Publié dans Salon du Livre 2007 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Salon du Livre, 2007, i rex, Bomsel, Numilog, Gutenberg | |  Facebook | | |

Demain, on e-rase gratis (5)

(Salon du Livre 2007)

medium_coiffeur.jpg

D'Olivier Bomsel, dans 20 minutes du lundi 26 mars, une interview à propos de son opuscule "Gratuit ! Du déploiement de l'économie numérique".
Il définit le gratuit comme le moteur de la croissance d'Internet, permettant à des marques "d'atteindre une masse critique de consommateurs", selon le logique de Plus ça circule, Plus on est prêt à payer.
Les commentateurs du Salon, dont celui-ci, ne manquent pas d'y voir un déplacement des valeurs, du payant au gratuit, du non-marchand au marchand et situent la bibliothèque dans cette orbite.
Paradoxe, puisque nous sommes aussi sur l'abscisse du gratuit et l'ordonnée du non-marchand. Certes, mais sur une voie parallèle à ce paradigme, ce qui nous écarte du modèle économique, de ses expérimentations et de ses effets, comme deux lignes droites qui ne se rejoignent pas.
De ce nouveau modèle économique, nous devrions pourtant tirer parti, pour mettre en oeuvre de nouveaux services dans les meilleures conditions.
Il y a presque un an, un autre comparse du Cerna, Gilles Leblanc, tenait un discours qui n'était pas sans ressemblance...

11:00 Publié dans Salon du Livre 2007 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Olivier Bomsel, 20 minutes, Lahary, salon du Livre | |  Facebook | | |