Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 décembre 2007

Voir les ressources publiques sur les réseaux privés

Les effets de buzz et la mode feraient facilement penser qu'il faut être là où tout le monde est [ Confucius], et surtout ici et . Mais quand il s'agit de ressources documentaires, est-ce bien raisonnable ?
Ce n'est pas mon avis.
Nous fabriquons de la ressource publique avec des moyens publics et nous la mettons à disposition des usagers des bibliothèques. On sera d'accord pour penser que la visibilité est plus forte du côté des sites qui drainent des internautes friands de vidéos, d'images, de nouveautés et il est vrai que voir débarquer les choses de bibliothèques peut étonner, intéresser, attirer. Mais est-ce vraiment leur place ?
- Rien ne garantit la pérennité des sites concernés, et doit-on rappeler que les zones de droit sont plus que floues ? = absence de garanties.
- Nous ne travaillons pas que sur l'actualité = installer notre démarche dans le temps, aussi essentiel que dans l'espace
- Même si les portails ont parfois du mal à intégrer de la vidéo [et c'est le départ de cette réflexion], cette carence ne doit pas nous empêcher de faire l'économie d'une réflexion plus prospective = s'unir ?.

J'ai déjà donné sur les réseaux sociaux intrusifs (parce que non respectueux d'une identité). Sur d'autres, en raison du mode d'adhésion et de la double équation espace-temps, je suis très favorable à l'expérimentation.

6f52625740635762175f32a0fd9b9c90.jpg

21:42 Publié dans BIB | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : portails, bibliothèques, ressource publique | |  Facebook | | |