Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 14 mai 2009

ebook-actu semaine du 11 mai 2009

Ronces et épines ?

En plein Hadopi, tournez -vous vers Tela Botanica pour télécharger le meilleur des ronces d'Europe. Utile également avant le vote du 7  juin 2009

Pépites

Sur le site des éditions Sillage, quelques ebooks particulièrement soignés en bonne compagnie : Bierce, Ségalen, et une curiosité "l'enfer du bibliophile"

Réchauffé ?

Actualitté signale l'initiative d'un éditeur anglais qui propose aux bibliothèques des ebooks par thèmes sur la base d'un abonnement annuel. Oui, bon, on connaît cette formule depuis quelques années en France, si ce n'est que Bloomsburry offre le rechargement de la thématique dans l'année, sans supplément de prix. Pourvu que le prestataire  français (qui s'est  reconnu sans aucun doute) accepte de s'aligner...

Légal ou pas ?

Ebook Dream est un forum qui propose des ebooks gratuits après inscription. Télécharger du Freud ne doit pas poser trop de scrupules, mais la présence de revues récentes incite à la prudence en cette période hado(gesta)piste...

Qui a dit  : "je n’ai pas lu UN SEUL livre papier en entier depuis le mois de novembre" ?

Chloé (qui est Chloé ?) prépare un mémoire dont le titre annoncé sera "le savoir-lire 2.0, un enjeu commun aux cellules deveille et aux bibliothèques nuémriques" .On peut s'associer à ses réflexions qui traitent aussi des nouveaux usages en bibliothèques.

On retrouve (enfin) la même approche à travers les propos de  Danielle Attias rapportés lors d'une émission enregistrée à la Cantine.

E-Paper world

Derrière ce titre un brin prétentieux, se cachent deux journées consacrées aux changements liés au papier électronique (la rencontre internationale est sous-titrée " Assises internationesl de l'imprimé et du livre électronique" . Une table ronde sera consacrée à la lecture et à l'écriture sur les supports électroniques. A Montréal, les 30 septembre et 1er ocotbre 2009.

BD et numérique

A l'occasion de la journée d'étude organisée par l'ABF à Figeac, une pertinente veille sur les pratiques numériques dans le monde de la BD. Reste à recenser ce qui peut être déporté sur des tablettes...

mardi, 24 mars 2009

Salon du livre 2009 (2)

Les deux stands se faisaient quasiment face, et de l'oeil aussi.
Sony, c'est noir, immense, tout glacé

stande_Sony.JPG


Bookeen,c'est petit, voire très petit, et sympa.
Guillaume_lejeune_bookeen.jpg

(vous avez compris ma préférence)

Cybook: dans quelques jours, accès à epub et à un menu avec scroll (on veut voir ça de près). Mise à jour par programme, pas de changement de tablette.
Autour, à part d'autres tablettes, désert de contenus, quasiment.

Suggestions pour 2010 :
- un stand de chargement de textes
- des cadeaux de fidélité ("vous avez une tablette depuis 5 ans ? 5 textes gratuits")
- des lectures à voix haute avec tablette
- un flash mob

Mais tout va si vite !
vertige au salon du livre


07:56 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : bookeen, cybook, sony, reader, bibliothèques | |  Facebook | | |

lundi, 23 mars 2009

Salon du livre 2009 (1)

Serge Eyrolles affiche une certitude : “Quel que soit le support – numérique ou papier –, le livre a toujours le même contenu et doit être vendu, hors TVA, au même prix. S'il y a des liens hypertextes, des vidéos, c'est un contenu différent. Nous souhaitons protéger le réseau des librairies indépendantes et les droits de nos auteurs”, a-t-il précisé, le tout rapporté par Livres Hebdo . Persiste et signe sur le site du SNE.
On en va pas revenir sur les blocages réels ou fictifs concernant le livre numérique : prix, droits, accès, distribution... Simplement constater combien le fossé reste large entre une demande curieuse/petite/ciblée certes, et une chaîne du livre qui semble s'obstiner à construire un modèle qui change à chaque fois qu'on en parle. Parce que les technologies sont tirées - aussi - par l'usage. Parce que le prix reste un facteur bloquant/débloquant.

Du côté bibliothèques, qu'est-ce que ça donne ? Pas un bon service en tout cas. Et c'est pourtant la raison principale de l'engagement des bibliothèques sur la voie du numérique : offrir sur place et à distance à des abonnés de nouveaux textes, abonder l'offre par ses propres découvertes, lier intelligemment les entrepôts/réservoirs par une politique de médiation numérique, laquelle profitera à tous.
Dans cette période de "dé-lecture" (comme si on renonçait à lire d'un bout à l'autre, et après tout pourquoi pas ?), le numérique a toute sa place et le bibliothécaire un rôle à jouer. Encore faut-il ( le bibliothécaire) qu'il se fasse entendre des libraires et des éditeurs par-delà le tohu-bohu des âmes froissées par les risques de piratage (= le péché ?) sans tomber dans l'idôlatrie du texte en son papier.

15:28 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ebook, reader, bibliothèques, sne | |  Facebook | | |

samedi, 21 mars 2009

ebook-actu semaine du 16 mars 2009

Chacun aura pris connaissance des nombreuses annonces distillées lors du salon du Livre.

Le livre numérique coûte cher

hachette_lesebooks_coutent_cher.JPG


Les alternatifs
Donné par Didier Guilbaud, un recyclage des tablettes qui mérite attention, mais qu'il aurait fallu pousser jusqu'à la cage aux lectrices.

Piratez
Ebook :incitation au piratage comme marque de reconnaissance : tel est le message relayé par le "pirate" La Feuille.

Ebook pas sexy
"- Le livre numérique ne menace-t-il pas le papier ?
- Non. Il n’y a pas beaucoup de points de téléchargement et ce n’est pas très pratique. Il y a un plaisir lorsque l’on s’offre un livre papier, là non."
François Busnel in France-soir (source Actuallité)

Quand Sony sonde...
Sur Ecrans, enquête auprès de 400 acheteurs ou des 394 acheteurs, 6 n'ayant pas été consultés ?

Quand Izibook n'est plus Eyrolles, c'est...
...une plateforme en marque blanche qui disposerait d'atouts bien supérieurs aux autres : sauf qu'en 2008, les déclarations releves alors ne laissaient pas présager d'un tel destin (voir notamment les commentaires détaillés dans ce billet)

... Et que de Marque va avec Gallimard et de La Martinière
C'est l'annonce des Echos du lundi 16 mars : les deux éditeurs s'allient pour diffuser leurs ebooks. Ce qui ne change pas grand'chose à la chaîne globale du livre numérique, sauf à tirer profit de la marge de diffusion. Et pendant ce temps-là, qui fabrique les ebooks ?

Pendant que Sony et Google arrangent les ebooks à leur sauce ...
La reprise quasi générale de l'expression "Google donne" paraît pour le moins excessive : ces ouvrages du domaine public existaient déjà, pour la plupart au format PDF et pas que sur Google. Du reste, combien de titres en langue française seront disponibles quand le service sera ouvert en Europe ?

...Gutenberg se met au format epub
Annoncé par Ebouquin. Là, on peut parier qu'il n'y aura pas besoin de télécharger eBook library de Sony pour atteindre les livres numériques...

Cybook : epub mon amour
deco_cybook.jpg

Confirmation au salon du Livre : l'epub sera lisible sur la Cybook. Avec un arrangement de menus (ce qui mettra un peu d'ordre dans la navigation actuelle), elle a tout d'une grande. Cerise sur le gâteau : faites habiller votre Cybook par une décoratrice.

18:22 Publié dans actu des ebook, livrel, liseuses, reader | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ebook, e-book, reader, cybook, sne | |  Facebook | | |

vendredi, 20 février 2009

ebook-actu semaine du 16 février 2009

Educatif : Parents, méfiez-vous d'Internet !

parents_mefiez_vous_dInternet.jpg

Brochure publiée par l'Unesco pour et téléchargeable fort honnêtement sur une tablette, "La parentalité à l’ère du numérique" donne en pages un aperçu de quelques écuiels à éviter.
Dans le même genre, repéré sur le blog des bibliothèques de Marennes-Oléron, un Lucky Luke ( <em>L'arnaque) qui dénonce les attrape-gogo de manière très ludique, et néanmoins sérieuse.

Le volet "éducatif " des ebooks va s'enrichir peu à peu.

Dem@in le livre : c'est 4 et 5 mars à Paris
Présentée comme assez technique, la manifestation dem@in le livre réunit des exposants rompus aux procédures numériques (dont des imprimeurs) et des conférenciers issus de ce même milieu. La première table ronde ("Le développement d’une offre numérique: Enjeux stratégiques et conditions techniques") réunit François Nawrocki, Centre national du livre et François Gèze, la Découverte.

Se passer de la Kindle 2
Dans les collectivités et établissements publics, on change pas de tablette tous les matins. Ebouquin affirme qu'ils sont les sauveurs de la Sony.
n'exagérons pas :-)
Le choix des Sony est dû à l'accès au format epub ; c'est bien la seule raison. Le grossissement comme la gestion de la bibliothèque sont bien inférieurs, amha, à la Cybook par exemple. Sans parler du poids et de la diagonale d'écran un peu supérieure chez Bookeen. Le compromis vaut ce qu'il vaut ; en l'état des choses, les tablettes servent et font découvrir d'autres accès au textes. Maintenant, si Amazon veut nous confier des tablettes, on n'essaiera même pas pour 7 bonnes raisons.

Philosophie des feuilletoirs
Approches assez différentes chez les acteurs du livre numérique, éditeurs ou diffuseurs. Si tous mettent en avant la facilité d'accès au texte, ils ne partagent pas le même point de vue sur sa place dans le projet économique. Produit d'appel avec les premières pages/extraits, ou bien véritable offre solvable par l'achat / location ? Difficle de se faire une idée du marché. En tout cas, pour la tablette, c'est l'extrait qui convient le mieux ; mais qui le proposera, in fine ?

Printemps des Poètes pour les ebooks
Un peu en avance, pour signaler la richesse d'une description de transformation d'un doc Gallica en quelque chose de visible sur une Cybook.
Guillaume HATT échange avec quelques fondus de bonnes recettes à base de PBM, ImageMagick, xpdf et pdftk ou encore des "mogrify -trim -compress LZW". Très poétique comme langage ...

Vous aviez mis des cierges ? Miracle chez Bookeen
A la publication de ce billet, tout le monde sera déjà informé de l'arrivée de l'epub sur la Cybook : Ebouquin l'a annoncé (suite logique de ceci ) Revenant sur le format lui-même, l'édition électronique détaille ce qu'on peut attendre d'un bon usage de l'epub (on espère que Bookeen l'a bien compris ainsi). Cela comble mes voeux.

Etes-vous bi ?
C'est-à-dire un livre d'une main et une tablette de l'autre ? Oui dit Klog, et elle ne doit pas être la seule. D'autres bi ensuite : les tenants des mobiles n'ont généralement pas de tablette mais ils doivent bien lire quelques livres, non ?