Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 décembre 2008

Masse critique revient

Je participe toujours avec beaucoup de plaisir à l'opération de Babelio : masse critique.
Pourquoi ce plaisir ?
- Cette fois-ci le "choix" est vraiment étendu.
- C'est une sorte de travail collectif, avec un engagement à tenir.
- En même temps, il y a une incertitude sur la livraison : navet, insipide ou passionnant?
- C'est un mélange de romans / essais/ poésie/ récits / histoire
- ma bibliothèque ne me propose jamais de faire ça : choisir un livre et le commenter

Il manque une rubrique ebooks : ce serait un bon complément au livre papier.

Bravo aux babélions !

logo_babelio.jpg

19:24 Publié dans LIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : babelio, masse critique | |  Facebook | | |

mercredi, 18 juin 2008

Passivité active avec Eizo Sakata

Etrange démarche que celle de Eizo Sakata, qui qualifie son itinéraire de création d'un paradigme un brin provoquant.
Par l'accolade "passivité" à "active", Sakata cherche à nous faire partager ce qui pourrait relever d'un dandysme artistique. Sa renommée dans le domaine du land art (qu'il ne revendique pas formellement) est assez confidentielle ; mais ses oeuvres sont marquées par l'éphémère la diversité, voire une certaine désinvolture. C'est son droit.
En lisant et en regardant son dernier ouvrage "Passivité active démarches de créations in-situ", c'est l'eau qui apparaît comme le fil rouge de son oeuvre. Parsemant ses créations d'étranges photographies de gouttes d'eau, Eizo Sakata parcourt la nature habitée avec une nonchalance feinte. Observateur, scrutateur même de nos univers, il en tire toujours une interprétation qu'il met en scène avec un rien, un objet délesté de son usage, un élément naturel détourné de sa fonction initiale. La transgression des éléments l'intéresse au plus haut point : passer de l'air à l'eau, du feu au vent, de la nature dite morte à la re-création du paysage.
Provoquant, mais jamais sans une humanité souriante, il n'hésite pas à associer le visiteur à ses travaux, telle la biosphère créée en 1999, en Provence. Derrière les châssis de serres devenus une tour de guet, les silhouettes des dessinateurs d'un jour prennent les poses les plus suggestives.

Extraits consultables ici, ce qui est une démarche généreuse de son éditeur.

Pour en savoir plus sur Eizo Sakata : http://eizo.club.fr/index.html
livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

21:10 Publié dans LIRE | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Ezo Sakata, babelio, masse critique | |  Facebook | | |

mardi, 26 février 2008

Tum tum tum tum ou bip bip bip ?

5d88a48d9fd9e9abea2e7fd00f14d10e.jpg
Que peut bien signifier l'écoute d'un coeur de chien dans l'espace en cette fin d'année 1957 ?
Que la conquête spatiale a véritablement démarré et qu'elle se donne comme objectif d'envoyer des hommes dans l'espace. A lire "Les années Spoutnik", paru chez Arte Editions, on se croit à la fois dans un roman d'espionnage et dans les prémices d'une aventure peut-être la plus importante du siècle.
A sa façon, Jacques Barberi, en recueillant les témoignages de Giambattista et Achille Judica Corddiglia, donne une dimension dramatique à ce qui fut d'abord un passe-temps, puis une passion, enfin, une quête scientifique de toutes les traces de la conquête spatiale.
Rebondissements, enquêtes quasi policières, espionnage, bricolage génial : l'écoute des transmissions donne un relief saisissant à toute l'épopée spatiale. Et parce qu'écrire un livre pour faire découvrir des sons reste un pari risqué. D'une écriture cependant très inégale, alternant récits et explications scientifiques, "Les années Spoutnik" sont un livre attachant et nécessaire pour appréhender l'humanité toujours présente dans la conquête : la dimension sacrificielle - qui pourrait évoquer d'autres époques où les Dieux réclamaient aussi leur tribut - laisse un goût amer et relativise le mythe largement exploité de deux côtés de l'ex-rideau de fer.
6012c0473f6c0d9085e23c3999609d88.jpg

Lecture à compléter par le documentaire diffusé par Arte en 2007, mais disponible chez Arte VOd.
(bénies soient les bibliothèques abonnées !)

Et aussi le remarquable dossier élaboré par Arte

A revoir : L'étoffe des héros.

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com