Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 septembre 2011

livre numérique en bibliothèque : sept réalisations

A défaut de disposer de bouquets pour les lecteurs abonnés, ce qui est une bonne idée, que peut-on faire autour et avec le livre numérique ?

Voici 7 réalisations qui ont été testées à la Bibliothèque de Toulouse en 2010/2011.

1. Mettre en valeur un texte "ancien" numérisé dans le contexte d'une expo

 

dieulafoy, toulouse, perse

C'est l'histoire de Jane Dieulafoy, toulousaine habillée en garçon, qui parcourt la Perse pendant 14 mois en 1881-1882. D'où sort ce projet ? D'une exposition consacrée aux sociétés de géographie et organisée par la Bibliothèque d'étude et du patrimoine (Périgord pour les intimes). Jane  tient le journal de bord de ce périple et le publie (42 chapitres) pendant que Marcel, son mari, fait le travail scientifique. Exhumée de la bibliothèque de l'Université de Columbia, l'histoire devient un feuilleton sur le site Internet de la bibliothèque. Et se met en scène à partir d'un tumblr qui chaque jour donne à voir le voyage selon une ligne éditoriale très simple : dates // "tags" // extrait // lien vers le chapitre (posté sur un feuilletoir). Jane a du talent, de l'humour et observe avec acuité les civilisations qu'elle décrit d'une humeur égale.

septembre/décembre 2011

 --> valoriser les numérisations // accompagner une expo // raconter "une histoire" // amplifier l'expo par un récit historique // apporter un "plus" à l'expo en ligne.

2. Créer un livre numérique à partir d'un concours de nouvelles

paroles de squelettes

"Paroles de squelettes" est une expo du Museum d'Histoire naturelle de Toulouse qui s'est accompagnée d'un concours de nouvelles.  Plus de 50 écrivains ont concouru au Prix. sa remise a été l'occasion d'un échange  très convivial entre auteurs et jury. La sélection retenue s'est accompagnée de la fabrication d'un livre en format epub téléchargeable librement ici . Le partage des tâches entre Bibliothèque et Museum ? A la bibliothèque le soin de créer le fichier epub et de le rendre accessible "proprement".

janvier/juin 2011

--> apprendre à créer un livre numérique // mutualiser les compétences entre deux établissements culturels // diffuser //

 3. Intégrer la présentation de liseuses dans les classes Patrimoine

Tout le monde connaît le principe de la  classe Patimoine. Celle-ci, autour de l'histoire du livre, s'est enrichie de la présentation de liseuses à encre électonique, comme si le parcours de la tablette d'argile à la tablette numérique était linéaire (mais ceux qui lisent François Bon "Après le livre" savent qu'il n'en est rien, ou tout du moins pas tout-à-fait comme ça). Cette introduction apparemment anecdotique permet de faire le pont entre patrimoine écrit ancien et nouveaux usages.

dès octobre 2010

--> actualiser l'histoire du livre //relier patrimoine et numérique //observer ensemble  les usages des générations Y et Z //

4. Prêter des liseuses aux clubs de lecteurs lors des rentrées littéraires

liseuses,

Sur les clubs de lecteurs, on peut avoir des avis différents. Ceux-ci se font une rentrée littéraire chaque année. En 2011, on renouvelle l'opération de 2010 avec le prêt de liseuses sur lesquelles ont été téléchargés les romans (disponibles) et choisis par les clubs. En 2010, 10 titres (sur les 50 demandés, sur les 113 existants en numérique et sur les 701 titres en compétition). Les bibliothèques de quartier se chargent entièrement de l'opération avec les lecteurs abonnés. Ces lectures font l'objet d'un retour par questionnaire. Les résultats ont été publiés sur le site Internet de la Bibliothèque de Toulouse

octobre à décembre 2010

--> expérience de lecture numérique // multiplication des collections //partage des compétences dans les réseaux //

 5. Monter des modules d'accueil Livre numérique / lire dans le futur pour collégiens et lycéens

 Les profs de littérature profitent des programmes scolaires pour introduire des modules Découverte. "Livre numérique" fait partie de Lire dans le futur et est organisé dans la bibliothèque. Chaque année sont accueillis plusieurs groupes, à la demande. Une présentation à l'écran - mise au point par les bibliothécaires du pôle Intermezzo -  retrace les éléments essentiels et tire le fil rouge du livre numérique. Si les tablettes sont disponibles, elles font alors l'objet de manipulations en direct. Commentaires garantis...

depuis décembre  2010

 --> médiation sur le numérique // écoute des usages des générations Y // échanges //

 6. Parler livre numérique dans les salons (du livre ?) du numérique "dans la ville"

novela


cf quand la Novela lit

Cette idée d'aller au-devant des habitants comportait des risques. Pendant 5 jours, collègues et invités présentent les livres numériques aux toulousains : 175 Toulousains accueillis pour 294 démonstrations en octobre  2010. Des contacts, de sindications précieuses sur les usages et beaucoup d'échanges.

octobre 2010

--> impact sur l'image de la bibliothèque // expertises // action hors les murs

7. Prêter un livre ...et recevoir le fichier numérique en retour

alouer_sans_commission.jpg

L'affaire démarre par un message (sur Twitter) : qui  a un bon exemplaire de "A louer sns commission" de Didider Daninckx ?  Une bibliothèque, peut-être ? En effet. Le récit est simple

Il y a du Publie.net là-dessous, mais aussi du travail d'étudiants à Bordeaux.

Affaire conclue ... avec commission : la Bibliothèque reçoit le fichier epub et le met en partage pour tous les collègues.

mars 2011

--> partager sans s'appauvrir // réfléchir à la conservation // plaisir

 

 

lundi, 08 juin 2009

ebook actu quinzaine du 25 mai 2009

TVA restaurateurs / livres numériques/ lavage de vitres : même combat

La directive européenne concernant l’application d’un taux de TVA à 5,5% est adoptée. Curieusement, elle concerne « la fourniture de livres y compris sur supports numériques. ». La directive sera applicable dès sa promulgation. ( signalement par MB).

Robert ne veut pas lire a fait des émules

L'idée n'était donc pas si folle . Actualitté signale que  Leezam lance un roman sous forme de feuilleton, tout comme le québécois "Robert ne veut pas lire" avait pu le faire dès le début de l'année. A la date d'ouverture du service, seulement un message d'attente et une propositon d'alerte. Patientons.

Numilog propose Twilight en numérique.

Fascination, Tentation, Hésitation, Révélation de Stephenie Meyer sont disponibles en version numérique. Excellente occasion de dégonfler les réservations très abondantes  des bibliothèques ...

Google et les livres

Google vendra des livres numériques. Les prix avancés semblent furieusement bas , si l'on en croit ce billet de paid.content

Sylen : prototype pour la fin de l'année ?

Suite de la journée du 4 juin : les délais seraient-ils tenus ?

En marge des ebooks

Le numérique et les bibliothèque américaines : une analyse de Cécile Touitou (Tosca consultants) à propos de l’enquête de l’ALA : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2009-03-0049-001

vendredi, 13 mars 2009

Prix unique pour livres multiples

Signalé aussi par Livres hebdo, le compte-rendu de la réunion plénière du Conseil du livre du 10 mars donne un avis assez ferme sur le prix du livre numérique : une baisse du taux de TVA + un peu de poudre de perlimpinpin = un prix inférieur de 30%.

Etrange position : une édition en livre de poche ne s'est jamais vendue au même prix qu'une autre : deux supports, deux prix, c'est une loi qui tout en respectant le principe du prix unique rend abordables les achats.
Ce qui aurait tendance à conforter les positions avancées le 9 février : prudence, prudence, prudence. rappelez-vous cette déclaration : " on voit arriver des modèles à 4,90 € en BD ; il faut structurer le marché et l'offre; ça peut se valoriser"
Et pendant ce temps-là, la BnF reçoit un livre au prix UNIQUE de 1000 000 € ...

08:14 Publié dans à lire sans papier | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ebook, cybook, livrel, liseuse, e-book, bibliothèques | |  Facebook | | |

lundi, 09 mars 2009

ebook-actu quinzaine du 23 février 2009

Freud et la tablette

freud.jpg

Attention, danger ! . Sous le titre "Freud et le eBook comme bloc-notes magique", le Journal de l'Hypertexte philosophique HYPERTEXTUAL compare "le fonctionnement de l’appareil psychique" à celui d’un reader. Brr...

Qui a dit : Quand l’écran libérera l’écrit
C'est quelque part sur Agoravox à propos d'un logiciel anglais qui découpe le texte en courtes lignes. "Le lecteur d’écrans pages web ou e-books voit s’ouvrir des possibilités infinies de mise en page ou de formatage. ... le [ sic] Cybook n’autorise que le changement de taille et de police, pas la lecture en colonnes." Ami rédacteur, aucune tablette en effet, ne gère le texte sur plusieurs colonnes, mais toutes savent à peu près faire varier les tailles et polices de caractères...sans écran rétro-éclairé.

Quand le doute s'installe
Voilà un avis assez tranché sur les tablettes (elles n('ont aucun avenir), mais sans jeter le bébé avec l'eau du bain, car "livre imprimé et livre numérique sont des amis !". Article bien charpenté accompagné de nombreux liens.

Prurit de tablettes
Vivement le Salon du livre pour arrêter cette avalanche de modèles nouveau, relookés, ré-équipés. Car du côté des contenus pour tablettes, peu de nouveautés. Ebouquin suit cette actu de près.

Le plus petit lecteur d'ebook du monde ?
liseuse_ecarte.jpg

Quelques doutes sur la bonne lisibilité de la liseuse présentée sur un format de type carte de crédit.
C'était ma contribution à la recherche de tablettes vraiment pratiques.

Un ebook Camp pendant le Salon du Livre ?
Qui serait partant pour une rencontre le lundi 16 mars en fin de journée ? Ebouquin, la Feuille, teXtes, Aldus, Liseuses, BBS , participants du premier rendez-vous du ebook Camp du 9 février .etc ....Rendez-vous à la sortie du parcours numérique 15h30-17h ( "Modèle économique E-book") . A moins que les Parisiens ne trouvent un lieu plus adéquat que le Salon lui-même , ce qui serait ...

Le Printemps des Poètes et l'ebook

le ebook est le chainon manquant entre le livre qui disparait et quelque chose qui n’existe pas encore et qui remplacera la lecture
coucou le ebook
le ebook existe à peine
mais
que feraton des bibliothèques des lampes de lecture des marquetapages des tampons avec son nom
coucou le ebook
derrière quoi se cacheraton dans le métro
peuton emporter son ebook à plage

peuton lire un ebook en plein soleil
peuton faire sécher des plantes de son herbier dans un ebook
peuton caler une vielle armoire avec un ebook
peuton avoir plusieurs ebook
coucou le ebook
personne que je connais n’a de ebook
et tout le monde a des livres
mais personne ne les lit


source : http://mesobjets.blog.lemonde.fr/2009/03/06/le-ebook/

Vu sur la vache qui lit
- une courte histoire de l'ebook
- et le libraire, là-dedans ?
- décrire mais comment ?
- Bpi : avancer sur trois points

22:31 Publié dans actu des ebook, livrel, liseuses, reader | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : liseuse, ebooks, e-book, ebook, tablette, freud | |  Facebook | | |

vendredi, 20 février 2009

ebook-actu semaine du 16 février 2009

Educatif : Parents, méfiez-vous d'Internet !

parents_mefiez_vous_dInternet.jpg

Brochure publiée par l'Unesco pour et téléchargeable fort honnêtement sur une tablette, "La parentalité à l’ère du numérique" donne en pages un aperçu de quelques écuiels à éviter.
Dans le même genre, repéré sur le blog des bibliothèques de Marennes-Oléron, un Lucky Luke ( <em>L'arnaque) qui dénonce les attrape-gogo de manière très ludique, et néanmoins sérieuse.

Le volet "éducatif " des ebooks va s'enrichir peu à peu.

Dem@in le livre : c'est 4 et 5 mars à Paris
Présentée comme assez technique, la manifestation dem@in le livre réunit des exposants rompus aux procédures numériques (dont des imprimeurs) et des conférenciers issus de ce même milieu. La première table ronde ("Le développement d’une offre numérique: Enjeux stratégiques et conditions techniques") réunit François Nawrocki, Centre national du livre et François Gèze, la Découverte.

Se passer de la Kindle 2
Dans les collectivités et établissements publics, on change pas de tablette tous les matins. Ebouquin affirme qu'ils sont les sauveurs de la Sony.
n'exagérons pas :-)
Le choix des Sony est dû à l'accès au format epub ; c'est bien la seule raison. Le grossissement comme la gestion de la bibliothèque sont bien inférieurs, amha, à la Cybook par exemple. Sans parler du poids et de la diagonale d'écran un peu supérieure chez Bookeen. Le compromis vaut ce qu'il vaut ; en l'état des choses, les tablettes servent et font découvrir d'autres accès au textes. Maintenant, si Amazon veut nous confier des tablettes, on n'essaiera même pas pour 7 bonnes raisons.

Philosophie des feuilletoirs
Approches assez différentes chez les acteurs du livre numérique, éditeurs ou diffuseurs. Si tous mettent en avant la facilité d'accès au texte, ils ne partagent pas le même point de vue sur sa place dans le projet économique. Produit d'appel avec les premières pages/extraits, ou bien véritable offre solvable par l'achat / location ? Difficle de se faire une idée du marché. En tout cas, pour la tablette, c'est l'extrait qui convient le mieux ; mais qui le proposera, in fine ?

Printemps des Poètes pour les ebooks
Un peu en avance, pour signaler la richesse d'une description de transformation d'un doc Gallica en quelque chose de visible sur une Cybook.
Guillaume HATT échange avec quelques fondus de bonnes recettes à base de PBM, ImageMagick, xpdf et pdftk ou encore des "mogrify -trim -compress LZW". Très poétique comme langage ...

Vous aviez mis des cierges ? Miracle chez Bookeen
A la publication de ce billet, tout le monde sera déjà informé de l'arrivée de l'epub sur la Cybook : Ebouquin l'a annoncé (suite logique de ceci ) Revenant sur le format lui-même, l'édition électronique détaille ce qu'on peut attendre d'un bon usage de l'epub (on espère que Bookeen l'a bien compris ainsi). Cela comble mes voeux.

Etes-vous bi ?
C'est-à-dire un livre d'une main et une tablette de l'autre ? Oui dit Klog, et elle ne doit pas être la seule. D'autres bi ensuite : les tenants des mobiles n'ont généralement pas de tablette mais ils doivent bien lire quelques livres, non ?