Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 26 février 2008

Gutenberg et Second Life Library

Ce lundi soir, rencontre assez exceptionnelle autour du Projet Gutenberg installé dans la Bibliothèque Francophone, en présence des bibliothécaires américains de Second Life Library.

2fd948d23045d784ee7862103dc16a16.jpg

La présentation a lieu dans cet amphi
Beaucoup de monde pour assister à la présentation du projet par Hugobiwan. Et de nombreuses questions. Compte-rendu assuré ici. Pour ma part, j'ai écouté et flâné dans la bibliothèque, avec la maladresse des débutants.

7a7a9a143bab7dd5a541a6cec4d09c04.jpg

Il n'était pas interdit de se relaxer sur les terrasses.

Et comme toute soirée réussie, quelques commentaires à la sortie. Où l'on confirme que tout ça est loin d'être désincarné : bons mots, projets, amitiés et solidarités s'expriment avec beaucoup d'humour, de délicatesse et d'intelligence. Une suggestion : proposer un tuteur pour les tout-nouveaux qui parfois se perdent dans les couloirs du temps et l'espace...
0cbcbb959a657eae3ecf4c174924c4e2.jpg

c'est une structure musicale : on y déambule

mardi, 05 février 2008

Comment rater un rendez-vous virtuel

15 janvier : c'était la grande soirée de la bibliothèque francophone. Et comme je n'ai pas d'agenda virtuel, j'ai bien évidemment laissé passer le rendez-vous. Honte à moi, Hugobiwan !

4eae1eecc7eb58a56f623f69f5fbb0d7.jpg

Ce qui ne m'a pas empêché de lire et de regarder la fantastique avancée de ce projet. Commentaire détaillé ici, dans ce billet dû à SL - le voyage improbable.

Second Life me semble un espace/temps idéal pour expérimenter les usages futurs des bibliothèques et les pratiques des bibliothécaires :
- la figure même de l'avatar impose un comportement professionnel nouveau, sans avoir à gérer des contraintes parfois si contingentes qu'elles découragent les plus téméraires.
- la relation créée entre bibliothécaire et visiteur pourrait à la fois se libérer de toute convention de temps et de lieu tout en faisant référence permanente aux autres espaces :bibliothèque physique, hybride, portail nommé comme un "autre espace"
- les questions (et réponses) prendraient naturellement place dans un échange plus incarné que le mél
- des documents numériques trouveraient peut-être une place plus légitime.

Rien n'empêcherait les bibliothécaires - sauf le temps - de s'y investir un tantinet.