Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 13 septembre 2008

Savoir et pouvoir

Sûr que ça mériterait un blog à part entière. Si le coeur vous en dit.
Le cercle magique
Dans une usine une machine s'arrête et les ingénieurs n’arrivent pas à identifier ce qui se passe. Ils font alors appel à un salarié à la retraite qui a passé beaucoup de temps sur cette machine. Il vient, fait le tour de la machine, la regarde une minute, prend un morceau de craie et trace un cercle autour de la vis qui doit être resserrée.
Il rédige alors une facture de 5000 euros.
-“5 000 euros c’est ridicule ! Tout ce que vous avez fait c’est tracer un cercle à la craie autour d’une vis”.
Il rédige alors une seconde facture
"- Tracer un cercle à la crée : 1 euro.
- Savoir où tracer le cercle : 4999 euros."

Economie de la connaissance.
Dans la campagne. Au croisement de deux chemins, un parisien dans un énorme 4X4 rutilant s’est arrêté pour laisser passer un énorme troupeau de moutons. comme c’est un peu long, il descend de voiture (le verbe descendre prend tout son sens dans un tel véhicule) et va tailler la bavette avec le berger, qui est au bord du chemin à veiller sur le passage de son troupeau. Ils causent un peu et le parisien pour briller, dit au berger : -"Tiens, sans les compter, je peux, avec mon appareil relié à un satellite, vous dire combien il y a de moutons dans votre troupeau. Vous pariez un mouton ? Celui là, par exemple.”
- d’accord dit le berger."
Et le parisien monte dans son 4X4, allume le micro-ordinateur relié au GPS, fait un truc, et on entend la micro-imprimante crépiter. Il revient voir le berger, son petit papier thermique à la main et lui dit :
- “2687 moutons. C’est ça ?”
Impressionné, le berger attrape la bête et la met dans les bras du parisien..
Et il lui demande :
" Je peux essayer de regagner ma bête ? Je parie que je peux vous dire votre métier.
-Ok dit le parisien, allez-y.
- Vous êtes consultant.
- Gagné !"
Et pendant que le berger reprend sa bête, le consultant lui demande :
- "comment l’avez-vous deviné ?
- c’est facile : Vous arrivez de nulle part pour me proposer de me révéler ce que je sais déjà, et vous avez pris le chien."

07:55 Publié dans NOUS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : knowledge management, KM, chien de berger, bibliothécaire | |  Facebook | | |

mardi, 16 octobre 2007

Sur la recommandation (1)

L'abolition de l'esclavage compulsif du bibliothécaire face à ses collections permet de relancer la question globale de la recommandation dans la bibliothèque.
Sujet souvent abordé, jamais vraiment posé dans son ensemble, sans doute par manque de modèle fiable ou plutôt de transfert du modèle économique (marchand) vers le non-marchand.
Car elle existe, la chaîne de la recommandation, et elle fait parler d'elle.
On en distingue assez clairement les "bienfaits" : amélioration de la circulation de l'information, dialogue, échanges, appel à contribution, positionnements nouveaux, indicateur de notoriété, outil quasi métrologique de l'intérêt porté aux collections, orientations voire modifications dans l'offre.
Plus difficile est d'imaginer la méthode qui mènerait à une telle mise en oeuvre :
- faut-il privilégier le développement de services avant tout ?
- ou bien re-procéder à une étude plus globale de l'offre, des publics, du rôle de la bibliothèque ?
- ou encore expérimenter tout de go avec "les moyens du bord" ?

Je dirais qu'il faudrait commencer par revisiter la problématique outils/services qui nous conduit parfois à de fâcheux égarements : excès de technologies, défaut de stratégie, par exemple.
Du coup, je préconise d'approfondir la trilogie déjà annoncée pour la faire "entrer" dans l'ère de la recommandation comme postulat de bien commun.

Mais après, par où continuer ?

55206ad4c6f3887f8d1ed98d3d5c6467.jpg

(merci, Fluide glacial)

jeudi, 23 août 2007

Garder une vision transcendante du livre

Outre la réaction de Dominique Lahary à la lecture de l'interview de Jean-Yves Mollier dans Télérama sur le désherbage, je m'en mets une autre sur la notion de bibliothécaire.

question : "Quel profil aura le bibliothécaire de demain ?"
réponse de JY M :
"Le bibliothécaire de demain sera un informaticien capable de naviguer convenablement, d’orienter le lecteur vers les bons moteurs de recherche et en même temps il devra garder une vision un peu transcendante du livre."

Autrement dit, un(e) bibliothécaire d'abord, un peu outillé sur les bords. La vision "un peu transcendante du livre" pourrait s'élargir à bien d'autres supports qui manquent cruellement de "bibliothécaires". Prendre la bonne mesure des technologies (à mettre au service des usagers) tout en veillant à proposer la plus large approche de la lecture (de toutes les manières), apporter une valeur ajoutée par le signalement (la recommandation ?), renforcer les relations avec tous les usagers qu'ils soient visiteurs, abonnés, distants ....
Cherchez l'informaticien....

065ec0f6d836cd6c947aeec1786137ce.jpg

12:10 Publié dans BIB | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Dominqiue Lahary, jean-Yves Mollier, bibliotheques, bibliothecaire, librarian, SIGB | |  Facebook | | |

lundi, 20 août 2007

Pour oublier les vacances

Eloge de la procrastination : je suis pour !

Eloge de la paresse : pas mieux ! oui oui oh oui

9bb69704e7d98e6e840418fbdc003b95.jpeg

11:55 Publié dans WEBIEN | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : procrastination, paresse, bibliothécaire, bibliothèque, kotkot | |  Facebook | | |

lundi, 25 juin 2007

la biblothèque multidimensionnelle

Bibliothécaire dit ça mieux que personne :
"Sur internet, ce désordre apparent cache une structure bien plus subtile, proche de celle de nos cerveaux, un réseau d’interconnexion entre les informations. La structure n’y est plus hiérarchique mais topographique : il existe un chemin de telle information à telle autre. La largeur du chemin et sa distance suffisent à déterminer leur proximité. Cette organisation autorise des relations de n à n sans aucune limite. On est passé du 2D des bibliothèques au multidimensionnel."
C'est à propos d'un interview de Pierre Lévy, qui décidément , est très commentée



Débat, débat, pendant qu'ailleurs et ici on parle de services dont la création et l'image serviront l'usager.


Et pendant ce temps, l'Utopie du GRAND CATALOGUE ...

Vraiment multidimensionnelle, la bibliothèque ...
medium_multidimensionnel.jpg