Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 mai 2010

livres numériques ascensionnels

Premier étage d'une fusée qu'on souhaite enfin prête à décoller : les éditeurs font union sur la mise à disposition de livres numériques. Ce qui permettra aux libraires de proposer une offre enfin cohérente.

fusee_tintin.jpg

Premier étage, parce qu'on en verrait bien un deuxième : l'accès à un service de livres numériques pour bibliothèques, assorti de tout l'arsenal imposé des droits.

Ce service devra correspondre à deux préoccupations :

- assurer un large accès au livre numérique auprès des abonnés (le modèle un livre numérique acheté - un livre numérique "prêté"  va devoir disparaître), ce qui suppose en effet une bibliothèque numérique représentative des collections, fonds, actualités (et donc pas seulement patrimoniale),

- garantir les droits légitimes des uns et des autres.

Tout est dans l'équilibre entre ces deux demandes. Mais cet équilibre demande une gestion paritaire intelligente, c'est-à-dire une négociation toutes parties prenantes. En rappelant que l'accès au service doit être neutre et libre. Du coup les autres propositions vont-elles passer à la trappe ?

Aldus, veilleur attentif, a annoncé la nouvelle. Le communiqué est chez epagine.

Nota : mais d'autres pistes déjà...

- un point de vue prochedu communiqué,  chez izibook

- celle de l'édition électronique, pistée par Marin Dacos et Pierre Mounier dans ce billet ;

- la position de l'Iabd à  travers ces interventions, et communiqués et les commentaires à la suite de la table ronde du 28 avril 2010 au Sénat.

samedi, 13 février 2010

ebook actu semaine du 8 février 2010

A lire

Signalé par Aldus et actudesebooks, un bon dossier  concocté par Radio France fait le tour de la question.

Pour un panorama mensuel, Educnet fait sa veille sur le livre numérique.

Tiers-Livre fait dans le capillotracté mais avec raison : et la question va-t-elle rester sans réponse ? En écho, via Aldus, l'avenir de Numilog repose bien sur la question des éditeurs/libraires.

Mazette, pas cher

Un Opus à moins de 200 € ? c'est possible avec l'offre de Pixmania

Et à Issy, comment vont les tablettes ?

Au hasard parmi les nombreux articles de presse, cette vidéo qui et que ... Moralité : Issy a fait plus pour les tablettes que toute l'interprofession réunie. Une sorte d'Apple, quoi...

Tiens revoilà les libraires. Deux hubs pour le prix d'un

Inquiétude du côté libraires quand arrivent les livres numériques. Bien d'accord pour les voir acteurs à part entière dans le processus du livre numérique (s'ailleurs les "aides" proposées par epagine sur leurs sites mériteraient un effort pédagogique). L'article du Monde s'évertue à le démontrer. Et nous voilà avec deux plateformes, l'une pour les éditeurs l'autre pour les libraires. Jjamais deux sans trois : pensez aux bibliothèques !

Alors c'est Nicolas ou  Yann qui est gratuit ?

2degres_de_trop.jpg

Belle initiative d'epagine que de proposer Un léger passage à vide de Nicolas Rey en téléchargement gratuit le jeudi 11 février : patatras, c'est 2 degrés de trop de Yann Arthus-Bertrand qui est proposé. Pas grave, sinon que Yann sur la tablette  (42 Mo quand même), c'est plus dur en noir&blanc...

Mais dès le lendemain, le passage à vide n'est plus vide. Chic, deux pour le prix d'un.

La Saint-Valentin des ebooks à la BnF

La BnF vient d'acquérir 15 000 ebooks auprès de Elsevier et Springer. Les lecteurs de la bibliothèque de recherche munis de leur carte annuelle pourront les télécharger à distance. Question droits : un prêt ou un téléchargement ? quelle durée ? Copie possible (partielle, totale) ? impression? droit de citation ? Lecture beaucoup moins sexy que celles-là mais chut c'est il-lé-gal de faire ça...

Proust, alors

madeleine.jpg

Voilà un lecteur blogueur qui commence son billet ainsi : " Vous connaissez, vous, des gens qui sortent leur liseuse dans le métro pour feuilleter du Proust sur leur écran tactile ? Moi pas". Moi si, mais pas forcément Proust. Il suffit d'avoir un métro sous la main.

lundi, 30 novembre 2009

Plateformes enfin ?

D'aucuns connaissent mon obsession morbide pour les projets de plateformes d'accès aux documents numériques, ici et maintenant, c'est-à-dire adaptables à chaque établissement et capables de mettre à disposition toutes les acquisitions/ découvertes/ production tant pour les usagers que pour les abonnés. ( et je ne suis pas le seul)

Accélération soudaine des processus ? Révélations  opportunes ou opportunistes de projets ?  L'annonce de la présentation  imminente de POLINUM le 17 décembre prochain révèle que des acteurs de la chaîne numérique sont très intéressés  - soudain ? - par la diffusion. On citera dans le désordre : Arkhenum, I2S, Exalead, Adera et encore Isako.

[Rappel arrière et récent : I2S vient de prendre le contrôle d'Amanager, soit une alliance d'acteurs majeurs de la numérisation ( matériels et process).]

D'un côté, immobilisme quasi total (on en connaît les raisons et elles n'excusent pas tout), de l'autre projet quasi industriel. Et entre les deux ? Quels sont les acteurs de la numérisation qui pourraient participer à un tel développement ? Quel écho recevraient-ils de la part de bibliothèques ? Qui financerait l'étude ? Pourquoi tant de silences ?

4 à 5 e-diffuseurs d'ebooks pas toujours connectés aux libraires, une demi-douzaine de plateformes pour bibliothèques ( Numilog, Bibliomedias, l'Harmattèque, Eni, Cyberlibris, ...) = un désordre qui n'engendre pas les projets. Et pourtant, l'urgence est certaine.

 

 

 

mardi, 27 octobre 2009

659 ou 24 ?

Rentrée littéraire "physique" : 659 titres . Rentrée littéraire numérique : 24.


  • Bibliosurf ( libraire : Bernard Strainchamps) en propose 12  ( de chez Grasset) :

Heureux parmi les morts , Elisabeth Barillé

Le tombeau de Tommy , Alain Blottière

Murmures à Beyoglu , David Boratav

La tangente , Amina Danton +  Extraits

Le sari vert , Ananda Devi

La délicatesse , David Foenkinos

Trois femmes puissantes , Marie NDiaye

La diagonale du vide, Pierre Péju

La blessure et la soif, Laurence Plazenet

Efina, Noëlle Revaz

Les arrangeurs,  Laurence Tellier-Loniewski

L'autre vie,  Mathieu Terence

  • Numilog, via son système de plateforme, propose 5 titres chez Grasset et 7 chez Fayard :

Le rapt, Anouar Benmalek

Le secret Gretl, Marie-Odile Beauvais

Mais le fleuve tuera l'homme blanc, Patrick Besson

Un sentiment, Natascha Cucheval

Les succursales du ciel, Gérard Pussey

Mes illusions donnent sur la cour, Sacha Sperling

La chambre de la vierge impure, Amin Zaoui

Solo, Michka Assayas

Anna la nuit,  José Alavarez

Le coeur en dehors,  Samuel Benchetrit

Les sentinelles, Bruno Tessarech

Fragments d'une femme perdue, Patrick Poivre d'Arvor

  • et chez Albin Michel : 8 (dispo également chez Numilog)

Le Club des Incorrigibles Optimistes,  Jean-Michel Guenassia

On ne boit pas les rats-kangourous d'Estelle Nollet.

Le Voyage d'hiver, d'Amélie Nothomb
Hors Champ, Syvlie Germain
Sépharade, d'Eliette Abécassis
Le grand exil, de Franck Pavloff

(sources  : Aldus, Bibliosurf, Livres Hebdo)

lundi, 26 octobre 2009

ebook actu semaine du 19 octobre 2009

Cochon qui s'en dédit. Finalement, je reprends cette chronique hebdo parce qu'elle me sert de repère sur l'évolution des usages et des pratiques et me permet de mesurer de manière pragmatique l'écart entre les annonces et la réalité des bibliothèques.

Quand Aldus interviewe JY Dupuis

Grand moment que le témoignage de JY Dupuis sur son aventure québécoise. Ou comment un homme fait oeuvre collective sans rétribution et par quelles manipulations passent les fichiers avant d'être rendus lisibles par les liseuses. (décidément, les fichiers Imprimeurs ne sont pas des livres numériques)

Le dosier Educnet remis à jour

Référence intéressante dans la compréhension du phénomène du livre numérique, le dossier d'Educnet est remis à jour.

 

Quelques motifs d'étude

pirate.jpg

 

Qu'est-ce qu'on pirate aujourd'hui ? Tout ! Les ebooks n'y échappent pas même si le phénomène reste très réduit, ce que tend à démontrer ce rapport. Interview de l'auteur de l'étude

Les réflexions de Constance Krebs sur les livres numériques se situent d'entrée de jeu dans le rapport auteur /éditeur / libraire et proposent d'explorer les (infinies ?) possibilités de parteneriat via une agence du livre et de la lecture. ( edit 27 oct : les commentaires en privé de l'auteure de l'étude)

Où sont les libraires numériques  ?

 

carte_libra_num.jpg


C'est Aldus qui met à jour la carte des libraires qui offrent un service d'achat de livres nuémriques.

Le prix unique du livre pour de mauvaises raisons

Suite du Salon de Francfort : des effets d'annonce, des demandes dont on se doute que les réponses ne seront pas si simples à élaborer.

Numériser avec l'Emprunt d'Etat ?

Les éditeurs ont trouvé l'idée de l'Iabd assez bonne pour la reprendre. En demandant  160 millions d '€, ils pensent couvrir l'ensemble des ouvrages épuisés et les oeuvres orphelines. C'est tout le mal qu'on leur souhaite.

Question : les bibliothèques disposeront-elles d'une Licence nationale pour y faire accéder leurs abonnés et lecteurs ? Ou bien devront-elles payer une deuxième fois ce qui aura été financé avec de l'argent public ?

Roger Chartier : qui ça ?

Nouvelle approche par un champion du livre de la chose numérique. Via Aldus.

BookServer, l'interface qu'on attendait ?

Arrivée semaine dernière d'un petit -pas si petit que ça -  dans le livre numérique : BookServer. Parrains prestigieux et compétents, interoprabilité des formats, des supports et  moteur puissant : libraires et bibliothèques pourraient y trouver leur compte. Le bémol est l'abscence de textes en français, même si Cocteau, Racine (mais pas celui que l'on croit) et Alexandre Dumas y figurent. D'ailleurs, sur le moteur de recehrche, quelques questions demeurent aujourd'hui sans réponse.

La présentation semble très alléchante. Et le schéma ci-dessous vaut un long discours.

bookserver.jpg

EBouquin et l'actualité de la semaine

logo_ebouquin.jpgC'est par ici