Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 septembre 2009

Google livres , c'est mal ?

300px-Janus-Vatican.JPG

C'est bien !

- parce que les associations de l'Iabd ont proposé de nouvelles voies pour la numérisation du patrimoine public,

- parce que le statut des oeuvres orphelines va forcément changer, enfin, et que la petite ouverture d'Hadopi après Dadvsi sur la consultation sur place aurait tout intérêt à devenir "accès public"

- parce que les bibliothécaires vont devoir rapidement rendre intelligible leur travail d'indexation, irremplaçable et public,

- parce que  - quoiqu'il arrive - la numérisation ne sera plus jamais comme avant,

- parce qu'il est temps d'engager de nouvelles méthodes de numérisation du "local" en même temps qu'il va falloir construire des entrepôts publics du "global" sur un modèle culturel plus proche des digital natives

- parce que c'est la reconnaissance des initiatives déjà prises - même si peu nombreuses - vers la diffusion sans tabou (mais pas sans droit)

- parce que les élus sont en train de se demander quand ils vont devoir accepter des Googlethèques et que quelque part ça les interpelle au niveau des politiques territoriales

 

 

22:45 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : bibliothèques, bibliothécaires, google, opac, sigb, web 2.0, iabd, adbs | |  Facebook | | |

lundi, 05 mars 2007

creative commons version 3

Signalé par Zdnet, une nouvelle version des Creative commons.

medium_Creative_commons_logo.jpg

On en avait parlé assez longuement à cette journée et l'exposé de Mélanie Dulong de Rosnay était fort clair .

Une nouvelle version des CC est donc de mise , mais pas traduite en français, à ma connaissance. Le wiki fait état des propositions 2006 qui sont particulièrement précises en matière de droit international, principale nouveauté de cette version, avec la position stricte concernant les DRM. [aïe, ouille]

L'idée pourrait être de mettre sous Creative commons l'ensemble des publications des bibliothèques : bibliographies, dossiers, etc. La question des illustrations restera pendante ...

Pour en savoir plus, on peut télécharger
"International Commons at the Digital Age", la création en partage"
ed. Romillat par Danièle Bourcier & Mélanie Dulong de Rosnay
medium_livreCC.2.jpg

11:35 Publié dans Hybridation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Mélanie Dulong de Rosnay, creative commons, adbs, zdnet, kotkot | |  Facebook | | |

mardi, 13 février 2007

journée_adbs_droit et déontologie_les_systèmesDD

Notes sur la journée ADBS 7 février 2007 : la responsabilité juridique des professionnels de l'Information et de la Documentation et les codes de déontologie.
medium_double_chevron.2.jpg

Loi publique vs loi privée (privilège) ?(1)
"Sire, le Roi n'est pas un sujet" (2)
Les mânes de Courteline (3)
Fiance sans Confiance ... (4)


__________________________________________

Voilà un sujet qui n'était pas résonance avec celui traité par les Urfist il y a quelques jours:
- L'irruption envahissante du droit dans les métiers de l'information et de la documentation peut être vécue comme une menace sérieuse; dans tous les cas il s'agit d'ajouter une brique de compétence aux "autres".
- Validation et évaluation sont inséparables, au contact des usagers, d'une qualification de l'action, pour les uns "figures" de représentation, pour les autres démarche déontologique.
- la formation est (devrait) être présente sur ces deux terrains.
- l'IABD souhaite engager une réflexion sur les "bonnes pratiques" numériques dans les lieux de prêt et de consultation, en lien avec les élus locaux (FNCC notamment) ; on en comprend mieux la nécessité.
- la démarche Qualité a été évoquée à plusieurs reprises : l'usine à gaz fait peur, mais charter ses pratiques, en mettant l'usager au centre de ses réflexions est peut-être suffisamment explicite pour faire comme Monsieur Jourdain...

à suivre

11:05 Publié dans RETOURS DE KOLLOK | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : adbs, urfist, fncc, iabd | |  Facebook | | |

Fiance sans Confiance ... (4)

medium_Blaise_pascal.jpg

D'Eric Sutter, consultant, et très intéressé par ça (voir par ici une de ses interventions), je retiens cette liste de 14 items qui contribuent à installer la confiance entre l'usager et le professionnel. Les bibliothécaires s'y retrouvent bien. Le principe de la démarche qualité a été évoqué. il s'agit tout au moins d'une obligation de moyens/résultats communiquée aux usagers.

1. une publicité honnête (rappel de la "promesse")
2. une réelle valeur ajoutée
3. la garantie d'une prestation satisfaisante
4. la convivialité
5. la prise en charge (orientation, aiguillage, expert)
6. les coûts optimisés, ou justifiés
7. la transparence et ses modalités (tarifs, critères de sélection des sources, traçabilité)
8. le respect de la loi et des règlements (pas de risques ultérieurs en cas d'exploitation future du document)
9. l'absence de censure et de rétention de l'information
10. la non-discrimination
11. le refus des demandes douteuses
12. la neutralité et la qualité du traitement (objectivité)
13. la confidentialité de la transaction
14. la protection des données personnelles.

Il y a des recoupements avec le code de déontologie du bibliothécaire, adopté lors du conseil national du 23 mars 2003 par l'ABF.

07:00 Publié dans z_adbs_droit//déontologie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : eric Sutter, abf, adbs, bibliothèques, urfist | |  Facebook | | |

lundi, 12 février 2007

Les mânes de Courteline (3)

Courteline fut fonctionnaire au ministère des Cultes pendant 14 ans.

medium_lesrondsdecuir.3.jpg


Appendice au droit d'auteur examiné lors de cette journée ADBS : les droits du fonctionnaire-auteur.
Droits largement revisités par la loi Dadvsi du 1er août 2006, on a entendu que :
- les droits moraux sont réduits à leur plus simple expression,
- les droits patrimoniaux reviennent généralement à l'Etat.
Une récente analyse de Blandine Poidevin et Viviane Gelles fait le point sur cette question épineuse.

L'exploitation commerciale par l'employeur Etat devrait-elle faire l'objet d'une compensation, d'une rémunération, d'un avantage ?
Dans certains cas (chercheurs, formateurs, auditeurs..), la collusion de la minoration des droits moraux avec la restriction des droits patrimoniaux appellera de la part du juge une pertinente interprétation...

20:00 Publié dans z_adbs_droit//déontologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dadvsi, droits d'auteur, adbs | |  Facebook | | |