Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 06 décembre 2008

Vu, lu, nu

Avec la version française du site 123people, "Copains d'avant" est une aimable plaisanterie.
Pour avoir quitté Facebook parce que gêné par les méthodes intrusives, je ressens avec ce site quelque chose comme une atteinte à la vie privée.

Préservation de la vie privée et des données personnelles figurent parmi des préoccupations que je qualifierais de citoyennes (voire militantes): le FDI a enquêté là-dessus en septembre dernier.
Rien pourtant de bien malin dans 123people, sinon un recollement (ben oui) assez exhaustif et pernicieux ( le système fouille très bien dans les fichiers PDF)

La juxtaposition des images, par exemple, (parce vu avec) dépasse alors la simple agrégation de sources et de données. sans parler des n° de téléphones qui trainent ici et là.

Ce qui me ramène à penser qu'une extrême prudence sur l'usage des identifications s'impose dans les services de bibliothèques numériques.

Une petite mise en abîme du genre syndrome Vache Qui Rit pourrait donner ceci, ce qui ne manque pas de sel...

edvige_123people.jpg

09:34 Publié dans WEBIEN | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 123people.com, vache qui rit, edvige | |  Facebook | | |

jeudi, 29 mars 2007

L'insondable biblio-blogosphère

Pour changer des sondages à vocation purement utilitaire, voilà une initiative qui a déjà fait saliver pas mal de blogueurs : "SONDAGE sur la Sphère des blogs en infodoc" : Sondage sur l'utilisation des Blogs dans le Monde (des Sciences) de l'Information et de la Culture

[A noter, en passant, la pétillante enquête lancée par Bibliobsession sur son blog, en janvier 2007.]

[ edit : et l'analyse de la fréquentation de son blog par Nicolas Morin]

1. Le terme biblio-blogosphère est sans doute un peu usurpé au regard du faible nombre de blogueurs recensés. Le sondage dira s'ily a, comme le pense Nicolas Morin, un public lecteur. La paradoxe du blog est qu'on écrit pour s'exprimer, sans rien attendre en retour, rien d'autre que la lecture et les commentaires par les autres... De ce côté-là, la vanité des blogueurs est grande, et tant mieux ! La limite est cependant rapidement atteinte : celle de la compréhension et des contenus et de la démarche par les non-blogueurs.
D'où les tentatives de faire émerger les billets les plus attractifs , les plus explicites : Tour de Toile s'en charge, avec l'appui indispensable d'un wiki. J'y vois une forme de mise en abîme, dans le renvoi du blog au Buzz et au wiki.

2. Il y a contradiction entre écrire au jour le jour sur des sujets "longs", durables, et en espérer un retour quasi instantané : cette limite du blog montre bien bien la nécessité d'autres outils complémentaires, périphériques, et peut-être plus centrifuges qu'on ne le croirait, pour atteindre ce public souhaité de lecteurs assidus.

3. Mettre les blogueurs en position de missionnaire ne risque-t-il pas de dévaluer les contenus dont la légitimité tiendrait davantage à l'outil qu'à la pertinence ?

4. L'idée-force est de promouvoir un partage des connaissances et des expériences, autour du service public de la connaissance et de l'information. Si les blogs ne bibliosphèrent pas, il faudra bien trouver d'autres voies ...

5. Les résultats du sondage seront rendus publics, si j'ai bien entendu. Où se retrouvera-t-on pour échanger sur la chose ?

medium_sondages.jpg

07:35 Publié dans BIB BLOGS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biblioblogosphère, bibliocamp, Nicolas Morin, Vache qui rit, Bibliobsession | |  Facebook | | |