Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 juin 2008

une île....

Retour d'un séjour à La Réunion, qui avait pour objet d'accompagner l'équipe de la bibliothèque départementale (= ex bibliothèque coloniale),dans sa marche vers les nouveaux outils documentaires.
Pendant les importants travaux qui vont faire du premier bâtiment culturel de l'île un extraordinaire rendez-vous pour tous les habitants, l'équipe se consacre à la préparation de ses nouvelles missions.

cc971f1f45530484e71d555821e4086c.jpg


- Premier constat : malgré la profusion apparente des outils de travail sur le thème du Web 2.0 / bibliothèques, j'ai repris et complété un travail déjà éprouvé. il présentait l'avantage de pouvoir établir une progression "tranquille", pas à pas, et de s'arrêter à chaque étape : navigateur potentiellement efficace (Firefox), flux RSS, page personnalisable (Netvibes pour le coup), blog (en rapide présentation), wiki, tags...
Chaque étape a été validée, expérimentée, discutée, complétée par les expériences in situ de chacun(e).
- Deuxième constat : une fois le fil dévidé, rapidement s'impose (et est réclamé !) le passage à la pratique : comment mettre en oeuvre ces beaux outils pour construire une démarche de recherche/restitution. Transfert de savoir-faire, souci de reproductibilité, donc réflexion au coeur des missions sur les services qui seront à bâtir.
- Troisième constat : la situation insulaire comporte quelques contraintes que les "métro" ne soupçonnent pas toujours, tel cet éloignement du foisonnement de journées d'étude, de rencontres, de colloques dans lequel nous vivons - avec abondance. Encore trop rares - ce qui est paradoxal - sont les restitutions vidéo/audio, qui permettraient de nourrir des réflexions collectives ; plus rares encore, les collaborations via la visioconférence pour échanger avec nos collègues.
- Quatrième constat : les attentes sont bien les mêmes et les projets des bibliothécaires encore plus semblables en tous points aux nôtres, le tout exacerbé par la géographie même de l'île qui ne permet pas de se déplacer avec facilité.


A-côté : la visite du jardin de l'Etat, aux essences si variées, grenier de l'Ile, et symbole des apports que j'ai modestement tenté de faire pousser.