Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 août 2008

vérité gratuite en_deça de la Manche, erreur au-dela

Découverte insolite , en rendant visite par hasard à Mrs Dewey ( toujours de belle santé) : les articles du BBF, d'accès gratuits ici, sont payant . On est à la British Library "Direct" et ça vaut 4 livres les deux pages (soit 5 euros au cours du jour).

eb40b6b381a641e9bbd6867aaa59e8f1.jpg

Quand même.

07:25 Publié dans Ressources bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : BBF, British Library, Fauchié, Dewey | |  Facebook | | |

mercredi, 13 juin 2007

blogsonomies(2)

Suite de de la lecture de l'article du BBF consacré à la biblioblogosphère avec la problématique de l'anonymat. L"entre-deux" cité par les rédacteurs ne me laisse pas insensible, et dans un bref échange de mail avec Nicolas Morin, j'avais donné mes raisons.
Il me semble qu'il y a confusion entre plusieurs notions :
- s'identifier comme professionnel dans un établissement ne pose pas de problème particulier : anonyme ne veut pas dire inconnu et il suffit d'une simple recherche pour en savoir plus sur l'identité du bloggueur.
- Il n'y a pas de raison majeure à lier son activité de bloggueur à celle de salarié, parce que justement les sujets traités peuvent dépasser largement ce cadre professionnel stricto sensu et donc donner une liberté qui n'est pas si aisément accordée par ses employeurs, ce que l'on peut comprendre. Une bibliothèque en traitement d'un appel d'offres se doit de respecter une confidentialité certaine et légitime, ce qui n'est pas toujours compatible avec les obligations de sa charge.
- Lever l'anonymat créera-t-il de la notoriété, de la crédibilité ? Pas si sûr. Et quand bien même, un bloggueur seul n'aurait pas de sens sans l'adhésion à une communauté d'intérêt.
- bon nombre d'entre nous - et j'en suis - n'ont pas attendu les blogs pour s'exprimer, donner leur avis, participer aux recherches, bref faire circuler les idées, les projets.

Je ne me sens donc aucunement lié à une levée d'anonymat pour le moment ; mon coming out très public attendra encore un peu...

medium_200px-Rene_Magritte_by_Wolleh.jpg


Mais la question de l'avenir de la communauté des biblioblogueurs -elle- reste entière : comment obtenir un effet de levier ? Quelle production ?

07:55 Publié dans BIB BLOGS | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : BBF, bibliotheques, biblioblogs, bibliobloggueurs | |  Facebook | | |

lundi, 23 avril 2007

La bonne idée de Michel Rocard



Non pas cette déclaration au journal Le Monde mais son rapport République 2.0 qui a déjà été évoqué ici .

Le dernier chapitre s'intitule "Promouvoir une société de la connaissance ouverte en Europe et au plan international" et recouvre 6 thèmes réunis heureusement ici dans le même ensemble :
- la gouvernance de l'Internet (c'est l'Isoc qui va être content)
- le nouveau cadre juridique international européen à créer à l'occasion de la Présidence française de l'Union européenne
- instauration d'une solidarité numérique européenne
- préparer un Lisbonne 2.0
- harmoniser la coordination européenne numérique (c'est ma traduction du jargon IBA-BC)
- numériser les patrimoines culturels européens.

Au-delà des mesures préconisées, l'impression de cohérence est frappante,et les propos intelligemment mesurés. Avec deux réserves cependant :
- l'accès à la connaissance [ j'ajoute : et au savoir], posé comme un principe acquis mérite cependant mieux qu'un outillage, fût-il numérique ; les recommandations pêchent encore une fois par leur manque (ou refus ?) de considérer les lieux culturels comme des réducteurs "mécaniques" d'une fracture moins numérique que cognitive.
- y a-t-il vraiment un "modèle" européen d'une société de la connaissance ? Ce serait créer un nouveau paradoxe que d'imaginer un Siècle des Lumières numériques purement occidental

Mais on peut supputer sur le fait qu'un déploiement aussi important ne pourra se passer de relai, de compétences, de médiation. Vive la médiation numérique, M. Rocard. Entre les deux tours, vous avez encore le temps d'y songer ...

21:57 Publié dans DADVSI, Présidentielles 2007 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : présidentielles, Michel Rocard, Unesco, Isoc France, BBF | |  Facebook | | |

jeudi, 15 mars 2007

Premier e-dessin animé ?

medium_fantasmagorie.jpg

Fantasmagorie est-il le premier dessin animé de l'histoire ? Et comment est-il arrivé jusqu'à nous ? Un anniversaire centenaire qu'il conviendrait de fêter comme il se doit.

En introduisant cette décomposition de l'image et sa recomposition, déjà le grand pas avait été fait.
Mais voilà qu'il s'offre maintenant à tous, sans "médiation", sans contextualisation : la suppression de la barrière "culturée" est ici un formidable exemple de ce qu'offre Internet.
Chercher, trouver...

[ toute ressemblance avec la coiffure d'une Première dame France est bien évidemment fortuite]

12:25 Publié dans Les bib font leur cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fantasmagorie, BBF, 1907 | |  Facebook | | |