Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 mai 2006

blanc et noir : comment voter blanc ?

« Les bulletins de vote sont imprimés à l'encre noire sur papier blanc. Les bulletins doivent respecter un format défini, pour chaque catégorie d'élection, par un décret en Conseil d'Etat. A l'exception des scrutins en vue de l'élection des membres des conseils municipaux des communes de moins de 3 500 habitants, seuls entrent en compte dans le résultat du dépouillement les bulletins imprimés à cet effet par le candidat ou la liste de candidats ».


Donc je vote.

10:25 Publié dans NOUS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

dimanche, 30 avril 2006

Pause

Il est temps de se mettre aux abris
medium_semboues.jpg.

Le haut débit

ignore tout de cette thébaïde. Tant mieux !

10:35 Publié dans NOUS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

vendredi, 07 avril 2006

sacrée Vendée

Connue pour son Président de Conseil général, ses légumes, ses hommes illustres, la Vendée se distingue ces temps-ci par deux démarches très singulières :
- un évêque fait son coming-out,
- un UMP et un PS s'allient contre l'intolérance.

L'évêque de Luçon vient un dimanche d'avril à Mouilleron-le-Captif et déclare : "[L'Eglise] laissait peu de place à des manières de penser et de vivre la vie humaine et la foi d'une manière différente ... Des paroles de jugement prononcées de notre part, alors que nous ignorions la souffrance cachée qui est à l'origine de ces situations, ont pu leur faire beaucoup de mal. Au nom de l'Eglise,comme évêque, je vous demande pardon, je leur demande pardon".

Et voilà deux militants politiques qui s'unissent pour dénoncer les propos intolérants et insupportables d'icelui . Mal leur en a pris, surtout à l'un.

C'est ici en Vendée.

12:05 Publié dans NOUS | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

lundi, 27 mars 2006

Gratuit ? Payant ?

Les premiers chiffres intéressants Presse dite payante / Presse dite gratuite viennent de sortir. Les commentaires autorisés vont bon train .
De voir mon quotidien régional très lié à un journal de presse dite gratuite me pose question. Il y a là une stratégie qui me chiffonne quelque part, sans que je puisse mettre le doigt dessus ;-(

Résumons. Habitué du train, je pars généralement avec un quotidien acheté de bonne heure, je le lis avant d'arriver à la ville qui m'embarque dans le TGV. Dans les 15 minutes de battement entre ces deux trains, je passe au salon Grand Voyageur et me procure - si je le souhaite - un autre quotidien, voire encore un autre, cette fois-ci gratuitement. Je vais alors à l'entrée de la gare pour recevoir les dits gratuits celui-ci et celui-là)

Résultat : qu'ai-je payé vraiment ?
Tout sans aucun doute ! mais de trois manières différentes :
- au kiosque, avec une contribution financière directe,
- au Salon Grand Voyageur, avec mon billet de train,
- à l'entrée de la gare, avec mon quotidien régional (au moins pour l'un d'eux).

Où est la gratuité ?

12:20 Publié dans NOUS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

jeudi, 23 mars 2006

au revoir, Jean-Pierre

Dans le réseau Cap'Com , Jean-Pierre a été longtemps une figure. Sautillant, dix idées à l'heure, vif d'esprit, mille projets. La maladie l'atteint, il continue son chemin, avec nous, puis peu à peu seul, parce qu'il ne peut plus participer aux travaux des comités de pilotage ni aux Forums.
Souvent, on s'inquiète : que devient-il ? Comment va-t-il ? Il y a deux ans il nous livre, avec pudeur et humour, son expérience d'enfermement en chambre stérile. Terrible découverte pour nous, valides, sains, libres de tous nos mouvements. Puis il revient, par ci, par là et, quelque part, rôde comme un génie familier ; il est toujours là.
Plus maintenant. Parti pour de bon, dernière adresse rejointe ce matin, entouré de ses amis, sa famille, ses proches.

Les réseaux, ça n'est pas que du virtuel, c'est d'abord de la chair, des regards, des plateaux-repas échangés dans des salles plus ou moins obscures, des galères d'organisation, des doutes sur les programmes élaborés, des moements de grande chaleur amicale. Chaleur / froid aujourd'hui.

Tu nous manques.

14:11 Publié dans NOUS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |