Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 septembre 2011

livre numérique en bibliothèque : sept réalisations

A défaut de disposer de bouquets pour les lecteurs abonnés, ce qui est une bonne idée, que peut-on faire autour et avec le livre numérique ?

Voici 7 réalisations qui ont été testées à la Bibliothèque de Toulouse en 2010/2011.

1. Mettre en valeur un texte "ancien" numérisé dans le contexte d'une expo

 

dieulafoy, toulouse, perse

C'est l'histoire de Jane Dieulafoy, toulousaine habillée en garçon, qui parcourt la Perse pendant 14 mois en 1881-1882. D'où sort ce projet ? D'une exposition consacrée aux sociétés de géographie et organisée par la Bibliothèque d'étude et du patrimoine (Périgord pour les intimes). Jane  tient le journal de bord de ce périple et le publie (42 chapitres) pendant que Marcel, son mari, fait le travail scientifique. Exhumée de la bibliothèque de l'Université de Columbia, l'histoire devient un feuilleton sur le site Internet de la bibliothèque. Et se met en scène à partir d'un tumblr qui chaque jour donne à voir le voyage selon une ligne éditoriale très simple : dates // "tags" // extrait // lien vers le chapitre (posté sur un feuilletoir). Jane a du talent, de l'humour et observe avec acuité les civilisations qu'elle décrit d'une humeur égale.

septembre/décembre 2011

 --> valoriser les numérisations // accompagner une expo // raconter "une histoire" // amplifier l'expo par un récit historique // apporter un "plus" à l'expo en ligne.

2. Créer un livre numérique à partir d'un concours de nouvelles

paroles de squelettes

"Paroles de squelettes" est une expo du Museum d'Histoire naturelle de Toulouse qui s'est accompagnée d'un concours de nouvelles.  Plus de 50 écrivains ont concouru au Prix. sa remise a été l'occasion d'un échange  très convivial entre auteurs et jury. La sélection retenue s'est accompagnée de la fabrication d'un livre en format epub téléchargeable librement ici . Le partage des tâches entre Bibliothèque et Museum ? A la bibliothèque le soin de créer le fichier epub et de le rendre accessible "proprement".

janvier/juin 2011

--> apprendre à créer un livre numérique // mutualiser les compétences entre deux établissements culturels // diffuser //

 3. Intégrer la présentation de liseuses dans les classes Patrimoine

Tout le monde connaît le principe de la  classe Patimoine. Celle-ci, autour de l'histoire du livre, s'est enrichie de la présentation de liseuses à encre électonique, comme si le parcours de la tablette d'argile à la tablette numérique était linéaire (mais ceux qui lisent François Bon "Après le livre" savent qu'il n'en est rien, ou tout du moins pas tout-à-fait comme ça). Cette introduction apparemment anecdotique permet de faire le pont entre patrimoine écrit ancien et nouveaux usages.

dès octobre 2010

--> actualiser l'histoire du livre //relier patrimoine et numérique //observer ensemble  les usages des générations Y et Z //

4. Prêter des liseuses aux clubs de lecteurs lors des rentrées littéraires

liseuses,

Sur les clubs de lecteurs, on peut avoir des avis différents. Ceux-ci se font une rentrée littéraire chaque année. En 2011, on renouvelle l'opération de 2010 avec le prêt de liseuses sur lesquelles ont été téléchargés les romans (disponibles) et choisis par les clubs. En 2010, 10 titres (sur les 50 demandés, sur les 113 existants en numérique et sur les 701 titres en compétition). Les bibliothèques de quartier se chargent entièrement de l'opération avec les lecteurs abonnés. Ces lectures font l'objet d'un retour par questionnaire. Les résultats ont été publiés sur le site Internet de la Bibliothèque de Toulouse

octobre à décembre 2010

--> expérience de lecture numérique // multiplication des collections //partage des compétences dans les réseaux //

 5. Monter des modules d'accueil Livre numérique / lire dans le futur pour collégiens et lycéens

 Les profs de littérature profitent des programmes scolaires pour introduire des modules Découverte. "Livre numérique" fait partie de Lire dans le futur et est organisé dans la bibliothèque. Chaque année sont accueillis plusieurs groupes, à la demande. Une présentation à l'écran - mise au point par les bibliothécaires du pôle Intermezzo -  retrace les éléments essentiels et tire le fil rouge du livre numérique. Si les tablettes sont disponibles, elles font alors l'objet de manipulations en direct. Commentaires garantis...

depuis décembre  2010

 --> médiation sur le numérique // écoute des usages des générations Y // échanges //

 6. Parler livre numérique dans les salons (du livre ?) du numérique "dans la ville"

novela


cf quand la Novela lit

Cette idée d'aller au-devant des habitants comportait des risques. Pendant 5 jours, collègues et invités présentent les livres numériques aux toulousains : 175 Toulousains accueillis pour 294 démonstrations en octobre  2010. Des contacts, de sindications précieuses sur les usages et beaucoup d'échanges.

octobre 2010

--> impact sur l'image de la bibliothèque // expertises // action hors les murs

7. Prêter un livre ...et recevoir le fichier numérique en retour

alouer_sans_commission.jpg

L'affaire démarre par un message (sur Twitter) : qui  a un bon exemplaire de "A louer sns commission" de Didider Daninckx ?  Une bibliothèque, peut-être ? En effet. Le récit est simple

Il y a du Publie.net là-dessous, mais aussi du travail d'étudiants à Bordeaux.

Affaire conclue ... avec commission : la Bibliothèque reçoit le fichier epub et le met en partage pour tous les collègues.

mars 2011

--> partager sans s'appauvrir // réfléchir à la conservation // plaisir

 

 

mardi, 12 avril 2011

Midi-Pyrénées et le livre numérique

liv_num midi-pyrénées

En quoi une région est-elle légitime à s'intéresser au livre numérique ? Et que peut bien proposer une groupe de travail sur ce sujet ?

Bonne question !

La réponse pourrait s'effectuer en plusieurs temps:

- pour qu'il y ait travail, encore faut-il que tous les acteurs puissent s'asseoir à la même table. C'est donc d'abord  l'aboutissement d'un tissage de liens que le CRL Midi-Pyrénées a patiemment entrepris depuis longtemps.

- il nous faut des choses à dire et à faire autour du livre numérique : la participation d'éditeurs, de libraires, d'e-distributeur (peut-être une des seules régions françaises à avoir cette chance), d'auteurs et de bibliothécaires rend crédible la démarche. Tout comme l'ouverture aux partenaires que sont la Drac ou l'Ardesi.

- que va "pondre" ce groupe ? S'adressant aux élus régionaux, il va explorer un des univers des ressources numériques à l'échelle d'un territoire, territoire lui-même numérique quoiqu'il en veuille...  Ses recommandations porteront vraisemblablement sur l'accès, les modalités d emsie à disposition et encore et et encore sur la création de valeur ajoutée qu'elle soit économique, culturelle ou sociale.

On pourrait dire qu'il s'agit plutôt d'un temps dans une démarche plus globale, du moment où peut s'exprimer une volonté forte d'être partie prenante de la cutlure numérique et d'un espace (le territoire régional) dont il faudra mesurer la pertinence.

11:32 Publié dans livre(s) numérique(s) | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : liv_num | |  Facebook | | |

vendredi, 01 avril 2011

les livres numériques et les lecteurs (2)

liv_num

 

Livres hebdo, dans sa livraison du 18 mars 2011, a publié une étude sur "les pratiques, usages et aspirations".

 Suit une document de 10 pages en [pdf] qui fait un premier tour de la question.

16:59 Publié dans livre(s) numérique(s) | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

mardi, 15 mars 2011

lekti.net : une offre en test grandeur nature

D'une conversation (apparemment) informelle en cours de déjeuner, sort ce projet : tester en "vrai" une offre d'un e-distributeur  - lekti.net issu de lecti-ecriture - qui réunit dans son projet près de 70 éditeurs indépendants.

La médiathèque d'Albi ouvre le bal.

 

liv_num,bibliothèques,bibliothécaires,lekti

 

Au rebours (apparent) des mouvements globaux actuels, voilà donc qui fait sens : un écosystème de type "éditeur" appliqué au livre numérique. Cette démarche courageuse et innovante constitue une excellente expérience pour des bibliothèques qui ont saisi l'occasion (en partant de Midi-Pyrénées) de tester l'approche du livre nuémrique auprès de ses abonnés.

Disons tout de suite, pour rassurer que l'affaire est encadrée : accord des éditeurs, identification certaine des abonnés.

Mais aussi, et c'est le côté passionnant, une observation active à tous les stades de la mise en oeuvre. Echanges permanents sur les outils (liseuse écran // module stats //module administrateur) qui s'améliorent à chaque instant grâce aux remontées des bibliothécaires concernés par l'opération et à l'écoute de Lekti.

Et ce n'est pas fini : on sent bien derrière ce projet combien le livre numérique ne vit pas seul (réflexion pas nouvelle merci @fbon pour sa "poussée") et que son accompagnement donne toute la valeur à  sa mise à disposition.

Entendrais-je des critiques sur ce projet apparemment fermé, d'un contenu pointu, à l'audience peut-être limitée, que je persisterais à penser très fort que l'expérimentation s'avère nécessaire. Le protocole d''expérimentation contient notamment un questionnaire en direction des lecteurs et une convention qui détermine exactement le statut des contributions (creative commons of course) : des gages sur un partage des retours, le transfert possible des savoir-faire pour qui voudra.

Ecouterais-je les remarques sur la portée limitée de la chose que je dirais que c'est la qualité des relations entre partenaires qui a déclenché le processus, que ces relations sont le fruit de nombreux contacts croisés parfois balbutiants mais jamais rompus et que d'autres initiatives ne peuvent que voir le jour.

Pas de valeur d'exemple, non, simplement une prise en main par les acteurs légitimes de ce qui fera notre quotidien demain. A chacun de trouver ses voies, d'explorer son territoire (numérique) pour créer des dynamiques.

Albi aujourd'hui, Toulouse à suivre, et encore une ou deux bibliothèques pour faire panel pertinent : les retombées sont déjà là, un encouragement  (même si c'est un chantier parfois ingrat) à  s'engager.

Rendez-vous à Albi le samedi 26 mars pour le lancement officiel. On vous racontera.


A suivre ...

Mais c'est qui les gars derrière Bibliosurf ?

Imaginez un site de libraire qui publie 300 interviews en quatre ans, qui conçoit des cartes et met en ligne des bibliographies. ou encore  ccrée une collection de polars.
Derrière cette folle activité, une nuée de professionnels et de stagiaires attachés à leurs écrans 

BStrainch.jpgBStrainch.jpgBStrainch.jpgBStrainch.jpg

A côté de cet open space de  400 m², une salle des expéditions qui permet de livrer très vite [Témoignage : ""Commandé dimanche, le livre arrive mardi dans une boite de courrier de Marseille."}

("la remise de 5% et la livraison gratuite dès 30 euros de commande soit 2 livres en grand format sont de rigueur")

Le staff

gère la lettre d'informBStrainch.jpgation (2000 abonnés) , les comptes FB( 2300)  et Twitter (1200 abonnés) sous la bienveillante autorité de deux community managers

 

 

 

 

 

Enfin le service Com met tout ça en musique.

BStrainch.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

On voit tous ces visages ouverts, attentifs, créatifs :  cette équipe de haut niveau est complètement réactive et fonctionne COMME UN SEUL HOMME

 

Bon anniversaire, Bibliosurf !


edit 9 déc2011 : il se dit donc que ça va s'arrêter. on en avait parlé en octobre. Content de savoir que la compétence est saisie au vol par un autre acteur qui nous tient à coeur...


07:09 Publié dans livre(s) numérique(s) | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : bibliosurf, libraires, strainchamps, bibliothèques, feedbooks | |  Facebook | | |