Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 mars 2009

Salon du livre 2009 (1)

Serge Eyrolles affiche une certitude : “Quel que soit le support – numérique ou papier –, le livre a toujours le même contenu et doit être vendu, hors TVA, au même prix. S'il y a des liens hypertextes, des vidéos, c'est un contenu différent. Nous souhaitons protéger le réseau des librairies indépendantes et les droits de nos auteurs”, a-t-il précisé, le tout rapporté par Livres Hebdo . Persiste et signe sur le site du SNE.
On en va pas revenir sur les blocages réels ou fictifs concernant le livre numérique : prix, droits, accès, distribution... Simplement constater combien le fossé reste large entre une demande curieuse/petite/ciblée certes, et une chaîne du livre qui semble s'obstiner à construire un modèle qui change à chaque fois qu'on en parle. Parce que les technologies sont tirées - aussi - par l'usage. Parce que le prix reste un facteur bloquant/débloquant.

Du côté bibliothèques, qu'est-ce que ça donne ? Pas un bon service en tout cas. Et c'est pourtant la raison principale de l'engagement des bibliothèques sur la voie du numérique : offrir sur place et à distance à des abonnés de nouveaux textes, abonder l'offre par ses propres découvertes, lier intelligemment les entrepôts/réservoirs par une politique de médiation numérique, laquelle profitera à tous.
Dans cette période de "dé-lecture" (comme si on renonçait à lire d'un bout à l'autre, et après tout pourquoi pas ?), le numérique a toute sa place et le bibliothécaire un rôle à jouer. Encore faut-il ( le bibliothécaire) qu'il se fasse entendre des libraires et des éditeurs par-delà le tohu-bohu des âmes froissées par les risques de piratage (= le péché ?) sans tomber dans l'idôlatrie du texte en son papier.

15:28 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ebook, reader, bibliothèques, sne | |  Facebook | | |

mardi, 10 mars 2009

Comment vivez-vous sans Affordance en grève ?

mal, très très mal.

pieds_nickelés_affordance.jpg


affordance_apocalypse.jpg


affordance_bruce_willis.jpg

11:00 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (61) | Tags : affordance | |  Facebook | | |

mercredi, 25 février 2009

digital natives en 2009

relax.jpg
La dernière étude de la DEPS (département des études, prospective et des statistiques du ministère de la culture) porte sur les pratiques culturelles chez les jeunes. C'est un sujet qui revient périodiquement et qui parle assez souvent du rapport à la lecture.
Cette étude-ci présente cet avantage de décrire quelques aspects nouveaux (ou pas) des phénomènes de lecture chez les ados. Les chiffres sont issus d'enquêtes couvrant une période finalement assez large (2002-2008), ce qui introduit une double problématique : colle-t-on à la réalité de 2009 ? Et que sont devenus les digital native de 2002 ( en terme d'usages) ?
On n'apprendra pas grand'chose sur le phénomène lui-même largement décrit (et de manière très pertinente) par Hubert Guillaud dans cet article intitulé les "prénumériques".
Mais on y dit que :
- les "formes de la lecture se modifient" : magazines et presse se substituent au livres
- l'on a bien du mal à prendre en compte l'ampleur croissante des lectures sur écran. Dont acte.
- les filles sont plus impliquées dans les pratiques culturelles (fréquentation des bibliothèques)
- l'exemple des musées est à méditer : fréquentés par l'école, ils sont ensuite écartés par ces générations
- l'insertion de la littérature jeunesse dans les programmes scolaires n'a pas eu les effets escomptés
- les médiathèques connaissent un succès réel parce qu'elles ont su mettre en place des médiations identifiées comme différentes des médiations scolaires
- les valeurs culturelles des parents et des enfants se sont rapprochées notamment autour de la fréquentation des équipements culturels.


Cécile Touitou avait dévoilé en juin 2008 les prémisses de l'enquête sur la place de la bibliothèque municipale dans les représentations et les pratiques des jeunes de 11 à 14 ans : on a hâte d'en savoir plus pour confirmer ou infirmer ces perspectives.

22:39 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

mercredi, 21 janvier 2009

Quel numérique dans les médiathèques ?

On croyait la question désuète, voire déplacée : quelle bibliothèque n'avait pas SES postes Internet avec son système de gestion (dite parfois "usine à gaz") à disposition des usagers ? Voilà un état des lieux qui pose intelligemment et pertinemment la bonne question du rapport entre l'Internet et les bibliothèques.
L'étude a fait l'objet d'analyses ( ce qui est une autre de ses qualités) en rapport avec l'objet de la bibliothèque ( François Bon fait le lien avec la littérature).
Elle peut se connecter à moult autres études, comme par exemple les travaux révélés lors du colloque ERTé, et notamment la communication de Karine Aillerie sur les pratiques de recherche d’information informelles des jeunes sur internet, et se lire en regard des études dites profiling comme celles d'Ipsos en septembre 2008 .
Sa différence ? L'état des lieux porte sur un territoire ( Dominique Lahary a son idée là-dessus) où agissent les acteurs culturels et politiques, tenant compte des bibliothèques comme relais privilégiés d'un "accès à".
Et surtout, un message ouvert, un regard prospectif, une lucidité sur les moyens à engager, sans jamais rien renier aux missions des bibliothèques.




lundi, 29 décembre 2008

P2P et VOD : contre les idées reçues

L'étude, signalée par Internet Actu sous le titre Ceux qui téléchargent des vidéos sont aussi ceux qui en achètent le plus ! est réalisée par le laboratoire Marsouin et porte sur les pratiques de consommation de vidéos sur Internet. Marsouin mène cette étude dans le cadre du projet P2Pimage du pôle Images & Réseaux .

C'est un éclairage intéressant sur les usages de ceux qu'on stigmatise souvent comme les pirates du net, la vidéo étant au centre de toutes les attentions du moment.

marsouin_VOD_P2P.jpg


marsouin_VOD_P2P_B.jpg

marsouin_VOD_P2P_C.jpg


On savait déjà que les lecteurs de bibliothèques achètent aussi des livres tout comme les amateurs de musique ne se privent pas de commander leurs CD préférés.

Deux des conclusions provisoires ( l'étude sera achevée en 2009) :
- nécessité d’adapter l’offre de contenus aux nouveaux comportements de consommation,
- "reconsidérer les modes de financement du type « licence globale » peut être trop vite abandonnés".

étude téléchargeable à cette adresse

16:50 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : p2p, vod, marsouin | |  Facebook | | |