jeudi, 03 juin 2010

Stage et enquêtes : stop !

Ce n'est qu'une demande parmi d'autres. Elle est seulement arrivée au mauvais moment et a fait déborder le vase.

Précisons que la personne n'est pas en cause, mais plus un système pervers où les professionnels sont priés de faire le travail des étudiants avec la bénédiction de leurs profs.

* Voici la demande (j'ai ôté les éléments qui permettaient d'identifier l'établissement):

"Bonjour,

Etudiante en année xxxxxxxxxxxx à xxxxxxxxxxxxxx [métiers du livre], je suis actuellement en stage à la bibliothèque de VXXXXXX. Je réalise mon mémoire de DUT sur la valorisation des services numériques en bibliothèque et aimerais avoir des renseignements sur leprêt de liseuses (le plus rapidement possible).
[le plus rapidement possible, bien sûr]

* Suit une liste de 14 questions
1 - Le prêt de liseuses est-il possible pour la bibliothèque (sous quelles conditions) ?
2 - De quelle(s) marque(s) de liseuses s'agit-il ?
3 - Contiennent-elles déjà des titres de livres (bouquet de base) ?
4 - Combien de temps peut-on les avoir en prêt ?
5 - Peut-on avoir une démonstration d'utilisation pour les bibliothécaires ?
Ateliers de démonstration pour les lecteurs ? (indiquer le tarif si ce service est payant)
6 - Quelles fonctionnalités et avantages peut-on mettre en avant auprès de nos lecteurs quant à leur utilisation ?
7 - Peut-on avoir les tarifs de ces prêts de liseuses (possibilités
d'avoir des devis)
-       prêt d'une liseuse pour une journée ?
-       prêt d'une liseuse pour une semaine ?
-       prêt d'une liseuse pour un mois ?
-       prêt d'une liseuse pour un an
8 - Si on choisit d'opter pour le prêt de plusieurs liseuses y a-t-il
des tarifs préférentiels ? Si oui, lesquels ?
9 - Pouvez-vous m'envoyer par mail un contrat type de prêt de liseuses ?
10 - Que se passe-t-il si le matériel est endommagé par un des lecteurs?
11 - Avez-vous fait des prêts de liseuses pour d'autres bibliothèques ? Si oui, lesquelles ?
12 - Proposez-vous des outils promotionnels en cas de prêt de liseuses ? (flyers, affiches...)
13 - Si l'on souhaite mettre une liseuse en démonstration sur une borne à l'intérieure de la bibliothèque, y a-t-il moyen de l'attacher à cette borne ? Prêtez vous ce type de bornes ?
14 - Y a-t-il des moyens de mettre des antivols sur les liseuses si l'on veut les mettre à disposition au sein d'un espace de la bibliothèque, mais qu'elles n'en sortent pas ?

Merci pour votre collaboration"

[enchanté de cette collaboration]

Ma réponse :

"Merci de votre message

Maintenant j'ai le choix entre deux possibilités :
- soit répondre à votre questionnaire
- soit terminer la préparation de cette opération
J'ai choisi la 2° option.

Ce qui m'amène à dire ceci : j'aurais bien voulu que vous nous donniez un coup de main pour réaliser les questionnaires, les procédures, repérer les infos utiles, réfléchir au lancement, préparer les articles sur le site Internet.
Au niveau où vous êtes rendue, permettez-moi respectueusement de penser que vous devriez être en position d'aider à concevoir des nouveaux services.
Je pense à la future professionnelle que vous allez devenir : bibliothécaire, pas collectionneuse d'études et de sondages sur tel ou tel usage.
J'aurai été un peu direct, je reste à votre disposition (et à celle de vos enseignants).

cordialement,"

09:12 Publié dans livre(s) numérique(s) | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : liseuses, ebooks, métiers du livre, addnb | |  Facebook | | |

Commentaires

Oui mais vous savez bien pour l'avoir expérimenté ensemble que les étudiant(e)s Métiers du livre / Bibliothèques sont plus des "amoureux(ses) du livre traditionnel" que des adeptes "des services numériques"... Alors quand il s'agit de concevoir une enquête sur un sujet aussi incongru pour des futur(e)s bibliothécaires ("parce que j'aime lire") que le livre numérique, ça demande tout de suite un plus gros travail...

Écrit par : Ewan | jeudi, 03 juin 2010

Tiens, j'ai eu droit à un questionnaire moins idiot moi ! :)
Ce qui m'échappe c'est pourquoi ils proposent des QCM pour des questions ouvertes...

Bonjour,
Je vous envoie en pièce jointe une enquête sur les livres numériques que j'ai réalisé dans le cadre de mon stage à la médiathèque de xxxx.
En vous remerciant d'y répondre avant le 25 mai afin que je puisse finaliser mon projet. [Message retransmis le 21 mai]
Cordialement,

Dans cette enquête, j’appelle e-book le livre au sens de contenant, du matériel, e-text, les textes que l’on peut télécharger ou consulter et agrégateur la plate-forme auprès de laquelle vous achetez vos e-texts.

Je vous propose de surligner vos réponses pour les questions 1, 3, 6, 8, 17, 18 et 29. [LOL?]

E-books :

1- Avez-vous acquis des e-books ?

Si oui, combien ?

Si non, pourquoi ?

• Pas assez d’offres
• Trop cher
• Autres :


2 - Cataloguez-vous les e-books ?

Si oui, utilisez-vous un catalogage spécifique ?


3- Quelle marque avez-vous acheté ?
• Sony
• Cybook
• Rocket e-book
• Kindle
• BeBook
• Autres :


4- Combien d’e-books vos usagers peuvent-ils emprunter ?
.

5- Les e-books contiennent-ils des ouvrages déjà pré téléchargés avant l’emprunt ?

6- Quelles sont les conditions d’emprunt d’un e-book ?
• être majeur
• être inscrit à la médiathèque
• posséder un abonnement spécifique
• Autres :

7- Quel est votre recours en cas de dégradation, perte de l’e-book ?


L’offre éditoriale :

E-texts :

14- Pour quelle durée louez-vous les e-texts ?

15- Proposez-vous dans votre catalogue des ouvrages libres de droits numérisés ?

16- Quels en sont les avantages et les inconvénients ?

17- Utilisez-vous ces sites suivants pour proposer des ouvrages libres de droits ?
• Feedbooks.com
• Ebooksgratuits.com
• Manybooks.net
• Autres:



18- Dans quel format proposez-vous vos e-texts ?
• PDF
• ePub
• LWA
• MWA
• PCR Autres :


19- Vos usagers peuvent-ils télécharger des e-texts sur leurs ordinateurs personnels ou seulement sur les e-books empruntés ?
20- Combien d’e-texts vos usagers peuvent-ils télécharger/emprunter simultanément?


21- Disposez-vous de plusieurs exemplaires par titre ?

22- Peut-on consulter un ouvrage en ligne ? Si oui, pour quelle durée ?
23- Les e-texts empruntés sont-ils chronodégradables ? Pour quelle durée ?
24- Peuvent-ils être rendus via l’interface de votre agrégateur ?

Budget :

25- Quelle part du budget consacrez-vous à cette collection ? (en prenant en compte l’achat des e-books, l’abonnement à votre agrégateur, éditeur)

- e-books :
- abonnement à votre agrégateur :
- abonnement à votre éditeur :

Personnel :
26- Parmi votre équipe, combien y a t-il de personnes dévolues spécifiquement à la gestion des collections numériques (traitement intellectuel, suivi du matériel…) ?
27- Ont-elles suivi une formation propre au support numérique ?

Médiation :
28- Quel type de médiation (ateliers découverte, semaine de découverte, communication via site et/ou blog, expositions…), avez-vous mis en place sur le livre numérique pour le faire découvrir à vos usagers ?

Votre structure :

29- Quelle est la taille de votre collectivité ?
• Moins de 10.000 / 20.000 habitants
• De 20.000 à 50.000 habitants
• De 50.000 à 100.000 habitants
• Plus de 100.000 habitants

30- Combien d’usagers sont-ils inscrits dans votre médiathèque ?

31- Parmi ces derniers, combien utilisent les collections numériques ?

Écrit par : B&C | jeudi, 03 juin 2010

Juste une info, étant moi-même potentiellement fournisseur de ces étudiant(e)s inquisiteurs/fainéants/mangeursdetemps.
Dans le cadre de mes cours de recherche documentaire (mais je suppose que d'autres collègues font de même), j'insiste sur l'importance et la richesse de la source "humaine". J'oblige ainsi les étudiants à repérer quelques "experts" sur le domaine de leur recherche, à trouver les coordonnées de ces "experts", et - UNIQUEMENT après avoir déjà collecté quelques documents - à contacter lesdits "experts" pour leur poser quelques questions sur le mode de l'entretien exploratoire.
MAIS MAIS MAIS MAIS, j'indique aussi aux étudiants les règles suivantes :
- le mail de contact doit être court et très circonstancié sans aucune mention "d'urgence" ou autre "réponse urgence souhaitée"
- il doit indiquer que l'étudiant à déjà effectué son travail de recherche et connaît donc les compétences de "l'expert" en question
- il doit proposer un échange au sens trivial du terme, lequel échange doit, a minima, revêtir la forme du "en échange de vos réponses à mes questions je tiendrai naturellement à votre disposition les résultats de mon travail"
Voilà :-)

Écrit par : olivier ertzscheid | vendredi, 04 juin 2010

well i like your post . .the information in your post is quite good;) . .nice work .. Thanks a lot keep sharing:)

Écrit par : Dissertations Writing | vendredi, 08 octobre 2010

Écrire un commentaire