Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 mars 2010

Bib Mob c'est qui, Bibi ?


tél_mobile_DS.jpg

 

J'emprunte le nom de cette nouvelle catégorie de billets au projet toulousain retenu dans le cadre de l'AAP du Ministère de la Culture.

On en parle beaucoup  ici et , et on théorise déjà, alors que le dossier en est - il faut le reconnaître - à  tous ses débuts. Peu de projets français ou francophones en cours, c'est vrai et une intense curiosité qui se maniifetse par des demandes d'info ; déjà.

Les prémisses du projet plongent dans la recherche d'adéquation entre usages et services, et "plus si affinités" : on pourrait parler de la Bibliothèque augmentée, par exemple.

Le monde des smartphones est assez éloigné de celui des bibliothèques : stratégie, publics, applications, contenus... Pour se comprendre, il faudra se parler.

Le catalogue  de la Bibliothèque de Toulouse accessible sur smartphone est un premier pas ; il s'agit d'une application Web, pas encore adaptée aux systèmes d'exploitation (OS) des plateformes de smartphones : Apple, Androïd et encore Symbian, RIM, etc...

Nombreuses sont les questions : techniques, ergonomiques, focntionnelles, approche des publics, communication...

On peut prédire que cette expérience modifiera en profondeur nos approches de services en ligne (comme le fait actuellement la pratique des réseaux sociaux). Et que la conjonction réseaux sociaux / services mobiles ouvrira encore d'autres  portes.

 

A suivre...

21:54 Publié dans Bib Mob | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mobiles, bibliothèques mobiles, smartphones, opac, toulouse, bibliothèque augmentée | |  Facebook | | |

Commentaires

La bibliothèque augmentée n'est en soi pas très difficile à mettre en place, il n'y a que deux contraintes :
l'équipement des publics
le contenu (proposé par l'augmentation)

Pour ce qui est de l'équipement, le temps, qui passe très vite pour les nouvelles technologies, nous apportera les solutions. Les nouvelles générations de téléphones portables et les abonnements Internet mobiles vont se généraliser.

Pour les contenus les bibliothèques ont déjà des fonds à proposer, comme la bibliothèque de Lyon, on peut aussi imaginer des partenariats avec babelio par exemple. Les publics pourront aussi eux-même créer l'information.

En ce qui concerne la réalité augmenté, la bibliothèque devra faire attention aux dérives possibles en terme de respect de la vie privée. Il faudra obligatoirement que les informations divulguées ne soient qu'un prolongement de l'information physique déjà existante dans la bibliothèque, en aucun cas elles ne devront porter sur les publics eux mêmes.

En effet la notion de service va être modifiée, en allant espérons le toujours plus près des publics.

Écrit par : flo | mercredi, 10 mars 2010

merci de votre commentaire. Reste que pour sortir des appli de bibliothèque,s il va falloir un peu retrousser les manches ...

Écrit par : Mercure | mercredi, 10 mars 2010

Je ne suis pas surpris d'apprendre que tant de gens demandent des renseignements, et que les gens ont du mal à contrôler leur curiosité qui est généralement une bonne chose, mais pas toujours. Quoi qu'il en soit, il était intéressant pour moi de lire et je vais attendre de bonnes nouvelles à l'avenir.

Écrit par : Griddles | vendredi, 18 mars 2011

Les commentaires sont fermés.