Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 mars 2009

Création et Internet : premier round

Mercredi 11 mars depuis 15 heures : premières interventions à propos du projet de loi Création et Interne, jusque fort tard dans la soirée.
On retiendra entre autres ( sur les propos de la Ministre, lire comment les adresses IP maudites par elle se fabriquent en douce, d'où la photo)

adress_ip_fabrique.png

- Jean Dionis du Séjour, ès expert de la Dadvsi, a mis le doigt là où ça fait mal : loi anti-jeunes, manque de volonté de développer l'accès par des offres de téléchargement légal, louanges de Deezer
- François Brottes : assez offensif sur l'inutilité de sanctionner des dispositifs qui deviendront obsolètes
- Alain Suguenot, favorable au système d'amende et demande à être "convaincu de l'utilité de la loi"
- Patrick Roy se concentre sur la musique. En feuilletant Rock Hard, le député souligne qu'Internet permet la découverte denouveau talents
Jean-Pierre Brard aura joué son rôle de provocateur jusqu'au bout.

Un avis unanime : la loi dadvsi n'a servi à rien.
Petit calcul pour les intervenants de la soirée : la moyenne d'âge est autour de 53 ans. Et à les entendre, tous leurs enfants - véritables otages des partis - leur ont soufflé le bon message avant de venir. Digital natives, à quand une représentation nationale ?

Et à côté, des avis assez tranchés : J Attali, par exemple.
Et pendant ce temps-là, les déclarations incantatoires sur le livre continuent et continuent encore

Les bibliothèques sont bien évidemment concernés par les dispositions de la loi : la recherche de pirates potentiels n'ignorerait pas les lieux publics traditionnellement ouverts à tous.

07:23 Publié dans DADVSI | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : création et internet, hadopi | |  Facebook | | |

Commentaires

I cann't undestand - is it really influential causes?

Écrit par : book reports | vendredi, 20 mai 2011

Les commentaires sont fermés.