Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 décembre 2008

"des livres que je n’aurais peut-être jamais lus" (Q)

Tirée d'un billet de Got, cette phrase correspond bien à mon expérience récente des tablettes.
Et elle s'avère, du coup, très complémentaire des autres lectures opérées à partir des livres papier, des audiolivres, voire des livres numériques lus sur ordinateur.
En vrac :
- Arsène Lupin, Edgar Poe ( la chute de la maison Uscher) , Pline (Lettres), Emile Agnel, Jules Verne (les voyages du capitaine Hattéras), Kipling ( trois troupiers), Louis Perceau , Poèmes ( Jean Jaurès) sur la tablette,
en même temps que :
- Tu vas me manquer de Danièle Pétrès, C'est pourtant pas la guerre de Maryline Desbiolles, Voyage en Arménie Osip Emilievitch Mandelstam, C'est très bien comme ça d'Annie Proulx, Le ministère de la douleur de Dubravka Ugresic, L'écrit Web de Joël Ronez, sur les livres papier.

Dans les pratiques de lecture, rien ne s'oppose : tout se conjugue autour d'un plaisir et d'une curiosité que l'on nourrit. Selon le temps, le lieu, l'état d'esprit, la disponibilité (de soi, du livre), les supports de lecture viennent prendre leur place.

Dans le rapport au fréquenteur de bibliothèques ( qu'il soit usager, abonné, lecteur/trice), il semble intéressant de proposer plusieurs approches dimensionnelles : celles liées au temps et à l'espace, comme déjà dit, d'autres à l'accès (livre absent, déjà emprunté, inaccessible), sans compter les imprévisibles rencontres.

La question du rapport au livre est abordée ces temps-ci par beaucoup : La Feuille cite Christian Fauré et Virginie Clayssen, René Audet revient sur le billet de Marin Dacos.

Mais la question du lecteur par rapport à la lecture - tel que le vivent aujourd'hui les bibliothécaires, avec ces emprunts plutôt moins abondants - ne redistribue-t-elle pas différemment la donne, en deçà de la question (essentielle) de l'édition, dans un autre plan qui serait celui, tout simplement, de lire d'abord ?
Et de ce point de vue, la tablette peut aider.

poids_deuxmesures.jpg


07:37 Publié dans à lire sans papier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liseuse, tablette, ebook, bibliothèques, livres numériques | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.