Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 mai 2008

De la licence globale publique à la licence globale privée

A travers le relevé d'un échange entre créateur d'une vidéo (avec bande-son) et un des majors, on peut commencer à discerner le dispositif qui va être mis en place dans le dos (à la barbe) des internautes ..et des législateurs. Avec et sans pub ?
Olivennes ou pas, Dadvsi ou non, le modèle s'affine, dans un échange "marchand - marchand", d'où sont (et seront sans doute) absentes toutes les structures publiques.
Y compris les bibliothèques.
Mais tout n'est pas noir. Quand on voit l'excellent travail mené par Eblida (voir ici le compte-rendu de ses derniers travaux d'avril 2008), il semble que le front commun des bibliothèques pourrait peut-être renverser quelques citadelles numériques réputées imprenables.
Espérons, espérons

07:20 Publié dans demain, les bibliothèques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : youtube, dadvsi, licence globale | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.