Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 mai 2008

Le conseiller du Président

Mais qu'est ce qui a poussé Ignatry Prissiadkine à accepter le poste de conseiller du Président ?
Sa femme, Valentina, sa fille, Sacha. A elles deux, elles sont encore moins âgées que le conseiller : 62 ans contre 74 ans.
Et le pouvoir grise, surtout quand les avantages permettent de se hisser là où devient possible de préparer un échappatoire au régime, somme toute aléatoire.

a0f592c2d8ae9ded94724f9cade769f7.jpg

Il ne faut donc pas chercher de morale, ni de vertu. Tout est argent.
La veulerie du personnage principal n'a d'égal que la rapacité de sa famille. Au long (parfois trop long) récit des aventures de la famille Prissiadkine, se succèdent tromperie, hypocrisie, manœuvres, retours en grâce et tortueuses machinations.

La description minutieuse des mœurs d'une république russe à peine masquée n'évite pas les poncifs, parfois les maladresses. Mais la lecture reste un moment d'étonnement pour celles et ceux qui ignoraient - encore - que le pouvoir attire, rend riche, fuit la morale, et jette comme il a pris, les hommes aux ailes trop proches du feu ...
Le conseiller du Président, d'André Malguine
livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

19:08 Publié dans LIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : babelio, malguine | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.