Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 03 avril 2007

Mesdames et Messieurs les candidat(e)s

medium_Elysée.jpg



Que pensent les présidentiables de l'Internet, des contenus accessibles et des lois qui encadrent (ou non) les usages ?
1. De nombreux échos, dans la presse spécialisée et d'entreprises, ont été faits au rapport publié par Renaissance Numérique : dans l'Expansion, à l'Atelier, à Référencement, à pcimpact, et ailleurs encore.
Tous mettent en avant les 15 propositions qui constituent le sous-titre du livre blanc.

Mais la moins citée est certainement la mesure 14 :
"Reconnaître qu’en plus de savoir lire et écrire, il faut savoir se servir d’un ordinateur et d’Internet". Elle est détaillée ainsi :
"1) Il faut donc intégrer Internet dans le corpus des savoirs élémentaires à maîtriser dès le primaire.
2) Il faut également que chaque enseignant, même en école primaire, passe son brevet Internet."

Sont donc évoqués le B2I et le C2I qui, parfois brocardés, demeurent des approches au mérite méthodologique. On en suivra les traces dans cette journée qui à partir de l'évaluation remettait en cause le faible niveau de l'enseignement (si on peut en parler ainsi) de la chose webienne.
Le monde économique ayant formulé ses exigences, il reste aux acteurs de l'accès à l'information et au savoir le soin de développer la nécessité conjointe d'en assurer les conditions et sans doute de le dire aussi lucidement, au-delà des interpellations.

En avril, Souviens-toi des ides de Mars

edit : Renaud Dutreil reçoit des représentants de Renaissance Numérique.

07:20 Publié dans Présidentielles 2007 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : B2i, C2i, ABF, renaissance numérique, présidentielles | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.