Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 mars 2007

i rex sed Rex (1)

(Salon du Livre 2007)

medium_irex.png


Autant commencer le long parcours du Salon du Livre par une visite intéressée, en l'occurrence un tour au stand des éditions M21 (anciennement M2).
Accueilli par Lorenzo Soccavo himself, (voir sa présence sur la communauté Cluster 21), j'ai droit à une prise en main de la tablette. Elle se révèle légère, facile à manier (une simple poussée sur la barre verticale permet de changer de page) . La dimension de l'écran est un peu supérieure à un A5, ce qui est confortable. La gestion des gris est bonne et suffisante pour un texte.
Son coût ? Environ 600 €, ce qui rend l'opération totalement expérimentale... Mais on annonce une tablette Sony à 300 € (aux USA, avec format propriétaire Sony connect). Et il se dit dans les couloirs bruissants du Salon qu'Amazon prépare une tablette estivale entre 50 et 100 €.
Damned ! S'agit-il d'une offensive nouvelle pour (ré) habiliter le défunt e-book ? Pas impossible que cette fois-ci le marché soit (plus) mûr, et qu'en tout état de cause, adossé à un libraire, les conditions du succès soient au rendez-vous.
Tablette faisant, Lorenzo Soccato prédit un développement très rapide et situe vers 2010-2015 le changement radical.
--> Les Echos ne seront pas en reste, dès avril, avec le journal diffusé en tablette, de la même épaisseur, et sans doute accompagné de services...

22:15 Publié dans à lire sans papier, livre(s) numérique(s) | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : i rex, lorenzo Soccato, Salon du Livre | |  Facebook | | |

Commentaires

Personnellement, je crois que cette fois, l'ebook va débouler : technologie au point et beaucoup plus légère, masse de documents dématérialisés, habitudes de lecture changées...
Pour peu que quelqu'un ajoute dans la machine de quoi avoir accès au net via wifi, et boum, l'ebook devient un outil aussi banal qu'un stylo...
Vivement demain !

Écrit par : dbourrion | mardi, 27 mars 2007

Les commentaires sont fermés.